Publicité
Motherboard

La Russie a perdu le contrôle de son seul télescope spatial

C'est bête mais apparemment pas trop grave.

par Becky Ferreira
18 Janvier 2019, 9:18am

Une vue d'artiste de Spektr-R. Image : © Centre spatial de l'Institut de physique Lebedev

La Russie a perdu le contrôle de Spektr-R, le satellite qui porte son seul télescope spatial.

Bien qu'il continue à orbiter normalement et transmettre des informations, Spektr-R a cessé de répondre aux commandes de ses responsables vendredi 11 janvier, rapporte la BBC.

Yuri Kovalev, directeur de recherche de la mission Spektr-R, a déclaré que la panne était survenue quand un signal venu de la Terre n'avait pas réussi à activer un transmetteur. L'origine du dysfonctionnement est encore inconnu. Cependant, l'agence de presse russe TASS a rapporté lundi 14 janvier que les rayons cosmiques pouvaient avoir endommagé les systèmes électroniques de Spektr-R.

Le fait que le satellite envoie toujours des messages concernant ses activités indique que le problème de communication n'a pas affecté le reste de l'appareil, de l'équipement scientifique aux autres systèmes.

« Cela signifie que notre satellite est vivant, qu'il dispose de l'énergie dont il a besoin, que l'équipement scientifique continue à fonctionner et qu'il est toujours sensé de vouloir rétablir le contact avec lui » a déclaré Kovalev. Les efforts de rétablissement des communications continuaient lundi 14 janvier.

Lancé en juillet 2011, Spektr-R est doté d'une parabole de dix mètres de diamètre. Cette antenne est conçue pour capturer les signaux radio de la Voie lactée et au-delà.

En tant qu'élément constitutif du programme international cis à Moscou RadioAstron, le satellite a permis aux scientifiques d'étudier des objets exotiques comme des quasars ou des trous noirs situés à plusieurs milliards d'année lumière de la Terre. L'orbite hautement elliptique de Spektr-R l'emmène à quelques 300 000 kilomètres de distance des radiotélescopes terrestres, ce qui lui permet de produire des images en très haute résolution.

La mission Spektr-R devait durer cinq ans. Dès lors, le satellite a déjà dépassé les attentes. Reste que sa perte définitive serait une bien mauvaise nouvelle pour la Russie, qui prévoit néanmoins de s'allier à des scientifiques allemands pour lancer son successeur dans le courant de l'année 2019. Son nom : Spektr RG.

Motherboard est aussi sur Facebook, Twitter et Flipboard.