Quantcast

La décharge photo spéciale « Mauvais traitements »

Michael Sellam

« Pour moi, ce sont des images “profanes” qui mettent en scène une vision cruelle, ridicule et agressive de l'enfance, de l'idée même de l'innocence. J'apprécie leur dimension populaire, violente et grotesque, le fait que l'image et l'action sur l...

Michaël Sellam est un artiste qui fait danser des grues sur du black métal, crée des robots DJ super-rapides et planque des lasers dans des œilletons. On l’aime bien pour son approche brutaliste et drôle de l’art, et aussi pour la quantité innombrable de vidéos sur Internet qu’il force les gens à regarder en sa présence.

Quand on lui a demandé de s’occuper de la décharge photo de cette semaine, il a accepté avec l’enthousiasme qui le caractérise. Et quand on lui a demandé pourquoi il avait choisi de se concentrer sur ce thème en particulier, il a répondu : « Pour moi, ce sont des images “profanes” qui mettent en scène une vision cruelle, ridicule et agressive de l'enfance, de l'idée même de l'innocence. J'apprécie leur dimension populaire, violente et grotesque, le fait que l'image et l'action sur l'enfant dépassent une certaine limite morale, parfois sans complicité. Ce sont pour moi des exemples tout à fait représentatifs d'une époque où tout est “fun”, où l'on peut tout se permettre. »

Merci d’avoir pris au sérieux cette décharge photo, Michaël.