L'artiste qui sculpta 656 savons en porcelaine

Ultra réalistes, ultra nombreux et pourtant ultra inutiles.
8.9.16
All images courtesy of Honor Freeman

Toutes les photos sont d’Honor Freeman

En cherchant des idées pour sa prochaine exposition solo à la galerie JamFactory d’Adelaide — bref, en traînant sur internet — l’artiste Honor Freeman est tombée sur un article qui clamait qu’une personne utilisait en moyenne dans sa vie 656 savons. On vous laisse réfléchir à ça de votre côté, personnellement, je n’ai pas touché un savon carré depuis des années mais là n’est pas le sujet, si internet le dit, ce doit être vrai. Au pire, foutez-vous en. C’est ce qu’aurait dû faire Freeman, seulement à la place, il a reproduit en porcelaine 656 savons de formes, de couleurs et d’usures différentes.

« Mon travail se porte depuis longtemps sur le quotidien, sur les petits instants, je commémore les objets de tous les jours » nous raconte cette Delerm de l’art, « Je cherche à rendre visible la relation qu’on les êtres humains avec les objets dont ils se servent. Les gestes humbles et simples. L’usure des objets c’est un peu les témoins du temps qui passe. »

Pour réaliser sa série, Freeman s’est servi de véritables savons comme de moules, avant de verser du plâtre dans la cavité restante. Pour ce qui est des couleurs, elle utilise un procédé qui combine différentes couches fines, condition longue mais nécessaire à l’obtention d’un pastel proche de celui de nos savonnettes d’antan.

Il reste seulement maintenant à savoir que faire de 656 savons inutilisables, on vous propose pour commencer d’y jeter un œil ci-dessous.

Tous les travaux lavés d’Honor Freeman sont sur son site. Pour ce qui est de l’exposition, ça se passe .