FYI.

This story is over 5 years old.

Sports

Adidas ajoute une clause pour que ses athlètes puissent faire leur coming out sans se faire virer

La marque a révélé jeudi dans une conférence de presse qu'elle mettait en place une clause assurant à leur athlètes qu'elle garderait leurs contrats tels quels s'ils en venaient à révéler publiquement leur homosexualité.
12.2.16

Jeudi, Robin Stalker, le directeur financier d'Adidas, a annoncé que la marque aux trois bandes avait mis en place une clause dans ses contrats de sponsoring avec les sportifs leur assurant que leurs contrats ne pouvaient être changés ou annulés s'ils venaient à déclarer publiquement qu'ils sont gay, bi, lesbienne ou transgenre. Cette annonce a eu lieu en marge d'une conférence en Grande-Bretagne sur la visibilité de l'homosexualité dans le sport rapporte Buzzfeed.

Publicité

La clause est la suivante : « Adidas reconnaît et adhère aux principes de diversité, et cela constitue une part centrale de la philosophie du groupe Adidas. Ainsi, Adidas garantit que l'accord ci-présent ne sera pas rompu ou modifié dans le cas où l'athlète déclare publiquement qu'il est membre de la communauté LGBT (lesbienne, gay, bisexuel, transgenre). » Le droit du travail français ou britannique interdit dans tous les cas les licenciements ayant pour motif l'orientation sexuelle des salariés, mais certains pays l'autorisent toujours, ainsi que quelques Etats des USA.

Adidas a déjà mis en avant des sportifs ayant fait leur coming out par le passé comme le rappelle Buzzfeed : c'est le cas de Tom Daley, plongeur britannique médaillé de bronze aux Jeux olympiques de 2012, qui avait été choisi pour être le visage de la campagne Adidas NEO peu de temps après avoir annoncé publiquement son homosexualité.

Au vu de cette info, on hésite encore entre le « encore heureux » et le « hé, ça peut pas faire de mal dans tous les cas qu'ils prennent cet engagement publiquement ».