FYI.

This story is over 5 years old.

Sports

Carlos Tévez n'a contractuellement pas le droit de se battre

Pas de bagarres, pas de moto, pas de jet-ski pour l'attaquant de Boca Juniors.
28.1.16

Il n'est pas rare que les sportifs professionnels aient des clauses dans leurs contrats les empêchant de pratiquer des activités dangereuses : généralement, c'est pour éviter qu'ils ne partent se faire une entorse du genou à Chamonix pendant la trêve hivernale.

Carlos Tévez a lui aussi droit à ce genre de clauses dans son contrat le liant à Boca Juniors, signé l'été dernier. Sauf qu'elles sont un peu ubuesques. Le site Football Leaks a révélé les termes de ce contrat, et on peut y voir notamment, comme le révèle The Sun, que Tévez a l'interdiction de pratiquer plusieurs activités « qui pourraient affecter sa condition physique ».

Parmi celles-ci, l'Argentin a donc interdiction de faire du jet-ski ou de la moto, mais également « d'aller régulièrement au casino ou de prendre part à des bagarres ». Pauvre Carlos. On lui retire son droit à la baston.

Il a d'ailleurs failli récemment violer les termes de son contrat : lors du Superclasico Boca-River, il s'est pris un coup de tête du défenseur de River Maidana, avant qu'une quarantaine de personnes (joueurs, remplaçants et staff) ne viennent se chauffer sur le terrain. Mais Tévez est lui resté plus ou moins calme, avec sûrement une pensée pour son contrat. En même temps, une mandale, et il perdait son job.