Une Australienne interdite de stade à vie après avoir lancé une banane sur un joueur aborigène

Un énième incident raciste lors d'un match de football australien ce week-end provoque depuis un tollé dans le pays.
24.8.16

L'incident a eu lieu samedi et provoque un tollé depuis dans toute l'Australie. Pendant le match de football australien entre les Adelaïde Crows et Port Adelaïde, une spectatrice de 24 ans, supportrice de Port Adelaïde, a jeté une banane sur un joueur aborigène des Crows, Eddie Betts. Le geste a été capturé sur une vidéo qui a été partagée plusieurs milliers de fois sur les réseaux sociaux.

Le club de Port Adelaïde a décidé de bannir à vie la spectatrice de tous ses matches, après avoir vu la vidéo et interrogé des témoins qui ont affirmé qu'elle avait également tenu des propos racistes. Un spectateur, Jamie Christodoulou, raconte ainsi que « beaucoup de supporters autour d'elle étaient déçus et en colère après ce que qu'elle avait fait. On lui a tous dit, moi en particulier. Cela s'est passé dans la rangée devant moi. Je suis fier de pouvoir dire que je lui ai crié dessus et lui ai dit qu'elle était allée trop loin. Elle m'a répondu en disant "mais c'est juste un singe". »

La Ligue de football australien (AFL) a interdit la spectatrice de stade à vie. Une porte-parole de la Ligue a commenté l'incident en déclarant : « Au nom de l'AFL, je voudrais déclarer que nous savons que le racisme existe dans notre sport, et qu'il existe plus largement encore au sein de la société australienne. Sans commenter cet incident en particulier, les lancers de bananes et les injures envers les Aborigènes ou d'autres groupes culturels qui se sont déroulés durant des événements sportifs à travers la planète, sont profondément racistes et offensants, et devraient être rejetés par toutes les parties prenantes dans notre sport, que ce soient les clubs, les joueurs, les fans et les supporters. »

Le football australien est en proie à des incidents racistes de ce genre depuis quelques années. En 2013, un jeune spectateur avait traité de singe Adam Goodes, star de l'AFL et fervent militant de la cause aborigène. Goodes avait été victime de nombreuses injures racistes jusqu'à sa retraite en 2015. Une retraite qui serait due en partie à ces mauvais traitements à répétition de la part des supporters adverses. Cette saison, plusieurs banderoles anti-musulmanes auraient également été relevées dans les stades de football australien.