Dans les camps d’éducation sexuelle chinois

Craignant que les écoles publiques n’informent pas assez bien sur la sexualité, les parents chinois envoient désormais leurs enfants dans des camps spécialisés.
6.9.19
couple chine éducation sexuelle
Image : Gauthier Delecroix via Flickr

Les camps d’été évoquent les matchs de foot, les loisirs créatifs et les chansons autour d'un feu. Mais la Chine a décidé de troquer ces activités contre quelque chose de plus sérieux : l'éducation sexuelle. Depuis que le gouvernement chinois a pris la décision de délivrer des certifications aux chargés de cours d’éducation sexuelle en 2018, des camps enseignant le sujet ont commencé à faire leur apparition à travers le pays. On compte désormais 330 intervenants agréés. De plus en plus de parents leur confient leurs enfants pour contrer le manque d'éducation sexuelle holistique dans les écoles.

Par exemple, Fang Gang, sexologue et éducateur, a prévu d’organiser des camps dans vingt provinces et districts chinois cette année, selon Sixth Tone. Le camp de Fang a vu le jour en 2013 et était le premier du genre. Sa philosophie principale est que l'éducation sexuelle devrait être apprise avant la fin du secondaire, car plus tôt les enfants apprennent à avoir des relations sexuelles, mieux c'est. Il s’est d’abord tourné vers les grandes villes comme Pékin et Shangai, mais aujourd’hui, six ans plus tard, il donne aussi des cours dans de plus petites villes.

Selon lui, les écoles doivent informer les enfants sur le sujet afin qu’ils possèdent les connaissances nécessaires pour se protéger et comprendre leur sexualité. Il milite également pour l’éducation sexuelle comme moyen de prévenir la violence conjugale et l’agression sexuelle. « Étant donné que la Chine reste une société fortement sexiste et patriarcale, les efforts et le climat culturel nécessaires pour que les hommes mettent fin à la violence domestique font défaut », a déclaré Fang à l'université de Californie du Sud en mai 2019.

« La plupart des enseignants se concentrent sur la promotion de l’abstinence plutôt que sur les implications du sexe. C’est pour cela que les camps d’éducation sexuelle sont devenus si populaires »

Le sexe a toujours été un sujet tabou en Chine. En juin 2019, le New York Times rapportait que le débat public sur le sexe est « en grande partie inexistant » en Chine et que trop souvent, les jeunes étudiants chinois s’informent sur le sexe uniquement en discutant avec leurs amis ou en regardant de la pornographie, ce qui est dangereux.

Une étude menée en 2015 par le Fonds des Nations unies pour la population a démontré que la moitié des adolescents chinois sexuellement actifs n’avaient pas utilisé de moyen de contraception lors de leur premier rapport sexuel. Les rapports disent que la moitié des 13 millions d’avortements pratiqués en Chine chaque année concerne des femmes de moins de 25 ans.

Le Conseil d’État chinois a rendu les cours de santé sexuelle obligatoires dans toutes les écoles en 2011, mais ils ne sont pas vraiment efficaces. La plupart des enseignants se concentrent sur la promotion de l’abstinence plutôt que sur les implications du sexe. C’est pour cela que les camps d’éducation sexuelle sont devenus si populaires.

Un cours qui s’est tenu à Qingdao début août a réuni onze enfants âgés de sept à onze ans ainsi que leurs parents, rapporte Sixth Tone. Le programme était basé sur les stéréotypes sexuels, les différences physiques entre les hommes et les femmes, et l'utilisation de serviettes hygiéniques, de tampons et de cups menstruelles.

Ces cours sont d'autant plus nécessaires aujourd'hui que certains experts disent que les citoyens chinois sont devenus plus actifs sexuellement ces dernières années. En 2015, le Wall Street Journal a rapporté que 71 % des répondants à une enquête sur le sexe ont déclaré avoir eu des rapports sexuels avant le mariage. En 1989, cette statistique était de 15 %.

Li Yinhe, la sexologue et militante pour la liberté sexuelle qui a mené l'enquête, a déclaré à CGTN en mai de l'année dernière que la Chine connaissait un réveil sexuel. « Ce qui est bien, c'est que le pays fait maintenant la promotion de l'éducation sexuelle et que de nouveaux manuels sur l'éducation sexuelle sont également distribués aux enfants, a-t-elle déclaré. La Chine en a vraiment besoin. »

VICE France est aussi sur Twitter, Instagram, Facebook et sur Flipboard.