La guerre contre Zika tue des millions d'abeilles

La bataille engagée pour stopper la propagation du virus Zika a fait des millions de victimes la semaine dernière dans le comté de Dorchester, en Caroline du Sud, après la dispersion d'insecticide.

|
06 Septembre 2016, 7:05am

Des abeilles mourantes, devant leur ruche Flowerton Bee Farm and Supply en Caroline du Sud (via Flowerton Bee Farm / Facebook)

La bataille engagée pour stopper la propagation du virus Zika a fait des millions de victimes chez les abeilles, la semaine dernière dans le comté de Dorchester, en Caroline du Sud, après la dispersion d'insecticide.

Le but de la manoeuvre était de contrôler la population de moustiques dans la région. Mais peu après la dispersion du produit, le dernier dimanche d'août, un grand nombre d'abeilles s'est mis à ramper en dehors des ruches. Voulant échapper au produit, beaucoup sont mortes juste devant l'entrée de leurs ruches.

La Flowertown Bee Farm and Supply a perdu 46 ruches, ce qui représente 2,5 millions d'abeilles. Juanita Stanley, une des propriétaires de ce lieu qui a été le plus durement touché, a expliqué à CNN avoir sorti les abeilles mortes des ruches : " Et maintenant, je vais devoir détruire mes ruches, le miel, tout mon équipement. tout est contaminé." Elle ajoute " Aujourd'hui, ça sent la mort. Des vers et des insectes se nourrissent du miel et des larves qui sont encore dans les ruches. Ça me fend le coeur."

Juanita Stanley explique qu'on ne l'avait pas prévenue de la dispersion d'insecticide. Les autorités locales ont annoncé avoir contacté les commerces et exploitations du coin, mais avoir simplement oublié d'appeler le Flowerton Bee Farm and Supply. Reste que beaucoup d'autres propriétaires d'abeilles non professionnels n'ont pas été prévenus. Ils ont eux aussi perdu leurs ruches.

L'effondrement d'une colonie d'abeilles est un phénomène que l'on connaît depuis des années. Les abeilles ouvrières de la ruche disparaissent soudainement de la colonie, ce qui fait qu'elle ne peut plus fonctionner. Aux USA comme en Europe, des défenseurs des abeilles ont ainsi poussé en faveur de l'interdiction de certains pesticides.

Mais ce que l'on a vu dans le Dorchester est différent, cela ne s'inscrit pas dans le phénomène plus général du déclin des abeilles. Il s'agit d'un empoisonnement direct et immédiat.

Il y a eu pour le moment quatre cas de Zika dans le Dorchester. Face au risque que représente le virus, l'agence américaine en charge du contrôle des maladies et l'agence de protection de l'environnement recommandent l'utilisation d'un produit neurotoxique pour les insectes, le Naled. Le problème de ce produit c'est qu'il est aussi efficace contre les abeilles que contre les moustiques, ce qui explique pourquoi on a retrouvé autant de cadavres devant les ruches.


Cet article a d'abord été publié sur l'édition anglophone de VICE News.

Suivez VICE News sur Twitter : @vicenewsFR

Likez la page de VICE News sur Facebook : VICE News FR