FYI.

This story is over 5 years old.

Crime

En pleine compétition, quatre champions d’aviron cubains font défection pour aller aux États-Unis

Alors que les relations entre Cuba et les États-Unis se normalisent, de nombreux Cubains craignent que cette nouvelle donne diplomatique complique leur émigration aux États-Unis.
16 juillet 2015, 3:45pm
Des rameurs cubains célèbrent une médaille aux Jeux Panaméricains. Orlando Sotolongo, le troisième en partant de la gauche, a fait défection vers les États-Unis. Photo par Peter Power/The Canadian Press

Quatre membres de l'équipe d'aviron cubaine ont quitté les Jeux Panaméricains qui se tiennent en ce moment à Toronto au Canada, pour aller aux États-Unis, d'après le coach de l'équipe. Il y a quelques jours deux joueurs de l'équipe nationale de football de Cuba s'étaient aussi évaporés dans la nature, alors que leur équipe disputait la Gold Cup, à Chicago, aux États-Unis.

Deux rameurs, Liosmel Ramos et Wilber Turro, ont quitté leur équipe juste avant la régate de ce samedi. Leurs coéquipiers, Orlando Sotolongo et Manuel Suarez, avaient participé à quelques épreuves plus tôt dans la semaine, avant de se retirer pour rejoindre les États-Unis. Leur coach a confié aux journalistes qu'il était encore en contact avec eux via Facebook, mais leur point de chute n'a pas été rendu public.

Le site qui accueille les épreuves d'aviron pour les Jeux Panaméricains (qui se tiennent depuis le 10 juillet jusqu'au 26) est situé à Saint Catharines dans l'Ontario, non loin de la frontière canado-américaine.

Si l'administration Obama a récemment normalisé ses relations avec Cuba, de nombreux Cubains s'inquiètent de l'influence de cette nouvelle donne, quant à leur possibilité d'émigrer aux États-Unis. Les Cubains craignent que les États-Unis ne changent la législation actuellement en application. Celle-ci prévoit que les Cubains qui arrivent sur le territoire américain peuvent demander la nationalité américaine. Cette crainte d'un changement de la législation a déclenché une augmentation d'arrivée de migrants cubains aux États-Unis cette année.

À lire : L'Union européenne aussi veut se rapprocher de Cuba

La semaine dernière, deux joueurs de l'équipe nationale de football cubaine ont quitté leurs coéquipiers après être arrivés à Chicago pour disputer la Gold Cup (compétition régionale de football entre les pays d'Amérique du Nord et centrale).

Ils rejoignent ainsi un important contingent de Cubains qui ont fait défection vers les États-Unis, profitant d'événements sportifs disputés à l'étranger pour quitter leur pays d'origine. Nombre d'entre eux cherchaient à fuir des persécutions ou voulaient développer leur carrière à l'étranger.

En 2012, trois footballeurs de l'équipe nationale de Cuba avaient passé la frontière au niveau des Chutes du Niagara dans l'Ontario — juste avant de disputer à Toronto un match qualificatif pour la Coupe du monde. Ils jouent désormais dans une ligue professionnelle en Caroline du Sud.

L'année précédente, deux joueuses de l'équipe féminine de football cubaine avaient quitté Vancouver après un match qualificatif pour les Jeux Olympiques. Elles ont traversé la frontière — pour entrer aux États-Unis — avec leurs familles respectives.

En 1999, quand la ville de Winnipeg, dans l'État canadien du Manitoba, accueillait les Jeux Panaméricains, huit membres de la délégation cubaine avaient aussi fait défection pour rejoindre les États-Unis. Déjà en 1967, toujours à Winnipeg pour les Jeux Panaméricains, le boxer cubain Jorge Enrico Blanco avait fui pour les États-Unis après avoir gagné la médaille d'or de sa discipline.

Le directeur de l'édition de cette année des Jeux Panaméricains, Saad Rafi, a déclaré à la presse canadienne, ce mercredi, « Ce type d'événement est géré par notre équipe de sécurité et, si nécessaire, avec le comité national olympique compétent. »

Un porte-parole des Jeux a expliqué à VICE News dans un email, « Si nous sommes mis au courant d'un problème d'immigration concernant un athlète, nous contacterons nos autorités pour nous assurer qu'elles ont aussi été averties. »

VICE News a contacté la police aux frontières canadiennes, qui nous a redirigé vers les douanes américaines qui n'ont pas pu répondre dans les délais de parution de cet article.

Selon le journal canadien, The Globe and Mail, 461 athlètes cubains se sont déplacés à Toronto avec la délégation du pays pour disputer les Jeux Panaméricains. Cuba se situe pour le moment au troisième rang au classement des pays par médaille.

À lire : Quel avenir pour les Américains qui ont terminé leur cavale à Cuba ?

Suivez Rachel Browne : @rp_browne