Sports

Et si les skaters du Sosh Highlight soulevaient les vrais enjeux de société de l’année ?

Je ne sais pas si c'est l'année électorale qui veut ça, mais au-delà des différences d'âge, chacun des trois crews lauréats a présenté une vidéo qui aurait presque des airs de programme politique.
2.5.17

Cet article a été financé par SOSH dans le cadre du concours SOSH HIGHLIGHT. Pour plus d'informations veuillez cliquer ici.

Il y a une vingtaine d'années, des chercheurs en sciences humaines pouvaient encore se permettre de considérer le skateboard comme un passe-temps d'adolescent rebelle. Sous-entendu, ça passerait avec l'âge. Tous ceux qui continuent de monter sur une planche à roulette passés les 25 ans leur prouvent chaque jour qu'ils se sont trompés. Et si le niveau ne cesse de grimper, si des jeunes continuent de s'investir pour faire bouger leur scène locale, les skaters trentenaires n'ont aucune envie de raccrocher. L'organisation du Sosh Highlight vient de nommer les trois wilcards qui auront l'honneur d'affronter les pros dans la compétition officielle, et cette sélection reflète parfaitement cela : des jeunes passionnés et acharnés, et des « anciens » qui ne lâchent rien.

Publicité

Je ne sais pas si c'est l'année électorale qui veut ça, mais au-delà des différences d'âge, chacun des trois crews lauréats a présenté une vidéo qui aurait presque des airs de programme politique.

Sarah Ribeiro. Photo Florian El Gabteni.

Sarah Ribeiro, représentante de la team Pottottapower, met l'accent sur la force du groupe, notamment avec l'aide de Marion Desquenne derrière la caméra. Peut-être inspirée par la campagne de 2007 de Ségolène Royal – et oui, les skaters adorent réactualiser les vieilles influences ! – la jeune skateuse mise sur un skate participatif. Plutôt que de tirer la couverture à elle, elle préfère profiter de l'occasion pour mettre en valeur ses potes.

Fan de courbe, la rideuse née en 1998 est bénévole à Cosa Nostra, l'association du célèbre skatepark de Chelles. « Pas forcément la plus bavarde, mais pas la moins motivée pour carver le bowl et faire des heures sup' au park », dixit Fred Demard, le rédac' chef du magazine de skate Soma. Bref, un bel exemple de "bravitude" à suivre de près.

Jo Dezecot. Photo Nicolas Boutin.

Jo Dezecot, 29 printemps et, à n'en pas douter, presqu'autant à skater, a quant à lui joué la carte de la campagne. Il faut dire que le local de Tours s'est illustré récemment avec son D.I.Y. : il a construit un spot dans une vieille cave. Un bowl en béton hyper rad', qui a su séduire les équipes de Vans autant que la télévision locale. Dans son clip, ce skateur au impeccable exagère à peine sa passion pour les campagnes de France. Comme s'il voulait s'assurer que, dans cette compétition très street qu'est le Sosh Highlight, les périphéries aient leur mot à dire.

Comme il le dit lui-même, « je voulais créer un contraste entre les parisiens et ce que je fais, en exagérant à fond pour faire rires les gens, car faire rire la galerie a toujours été mon truc… un fanfaron, le Jo ! » Dezecot et son team se revendiquent candidats des campagnes : « Que tu sois en ville ou en campagne il y a des spots partout, il suffit de chercher un peu et d'avoir envie de les skater. Moi je suis pas difficile en matière de spot, sauf si c'est trop lisse, trop parfait. J'aime pas trop les grosses places où les skateurs se réunissent bien souvent. » Bref, des explorateurs de spots qui préfèrent délaisser le mainstream pour les endroits méconnus de la majorité.

Pour finir, celui que Fred Demard décrit comme « l'un des top jeunes du moment » s'attaque sans doute à l'un des débats les plus épineux de la culture skate. Preuve que malgré son jeune âge, Marca Barbier n'a pas peur d'aborder les sujets qui fâchent. Le jeune homme joue donc à fond la carte des Jeux Olympiques. Torche enflammée, tenue d'athlète, chez lui, le skate se décline à toutes les sauces – tennis, rugby, athlétisme, le tout agrémenté de tricks de bon goût !

Alors, roule-t-il pour le CIO, ou joue-t-il les agents doubles pour torpiller les épreuves de skate des J.O. de Tokyo, en 2020 ? Le mystère reste entier, mais une seule chose est sûre : il faut effectivement garder à l'œil Marca Barbier !

À votre avis, lequel a le programme le plus convaincant pour s'imposer face aux autres teams pros lors du Sosh Highlight 2017 ?

Eh oui, les trois teams sont invités à Paris, où la véritable compétition va commencer. Bien qu'expérimentés, ces amateurs vont avoir à faire à de véritables pros de la discipline, comme Victor Pellegrin, Oscar Candon ou encore Nassim Guamaz… Bref, nos trois loulous font un peu office de « petits candidats », mais on l'a bien compris : en 2017, on n'est pas à l'abri d'une surprise !

Pour voir ce que tout ce beau monde va pondre, rendez-vous le 4 mai à partir de 19 heures place de La Rotonde à Paris, métro Stalingrad. Les vidéos seront présentées au public, et un jury composé notamment du skater Charles Collet et du journaliste Fred Demard élira la gagnante.

Cet article a été réalisé en partenariat avec SOSH dans le cadre du concours SOSH HIGHLIGHT et a été créé indépendamment de la rédaction de VICE. Pour plus d'informations, veuillez cliquer ici.