FYI.

This story is over 5 years old.

Sexe

Le vibromasseur à travers les âges

Contrairement à ce qu’on aurait pu croire, San Francisco n’avait pas de musée dédié au vibromasseur avant le mois dernier. Ce manque a été comblé par Carol Queen, sexologue pour la chaîne de sex-shops Good Vibrations...
02 juillet 2012, 6:00am

Illustration : Penelope Gazin

Contrairement à ce qu’on aurait pu croire, San Francisco n’avait pas de musée dédié au vibromasseur avant le mois dernier. Ce manque a été comblé par Carol Queen, sexologue pour la chaîne de sex-shops Good Vibrations et auteure de plusieurs articles sur la sexualité et l’érotisme. Elle est aussi la vedette de Bend Over Boyfriend, une série de vidéos instructives sur le « pegging », la pratique qui veut que les filles  pénètrent l’anus des garçons au moyen d’un gode-ceinture. Carol n’est pas du genre à tourner autour du pot lorsqu’il est question de baiser – surtout lorsqu’il s’agit d’introduire des objets dans les orifices de ses partenaires. Rien de surprenant à ce qu’elle ait ouvert un espace en hommage à la plus grande découverte de ces derniers temps : le vibromasseur.

VICE : Comment as-tu eu l’idée d’ouvrir un musée dédié au vibromasseur ?
Carol Queen : La fondatrice de Good Vibrations, Joani Blank, collectionnait les vieux vibromasseurs. Les gens se sont mis à nous en donner et comme ça devenait de plus en plus populaire, on s’est mis à en acheter sur eBay. On en a récolté tellement qu’on a décidé d’ouvrir un espace d’exposition officiel.

Les premiers vibromasseurs remontent aux années 1800. De quels matériaux les gens se servaient à l’époque ? Du bois ?
En fait, les vibromasseurs n’étaient pas encore destinés à être introduits quelque part, ils étaient conçus pour le clitoris. Alors oui, certaines aiment se l’introduire dans le vagin et d’autres préfèrent les vibrations anales ; pour autant, les premiers vibromasseurs étaient tous destinés à la stimulation du clitoris. À l’époque, on pensait que les vibrations pouvaient soigner n’importe quoi car, de fait, elles stimulaient la circulation sanguine. Il existait aussi des godes destinés à être insérés. J’ai lu des notices de godes en cuir, en caoutchouc ou en bois datant  du XIXe siècle, voire avant. En revanche, d’après ce que nous en savons, ils n’étaient pas utilisés par les médecins.

Attendez une minute. Depuis quand les médecins utilisent des vibromasseurs sur leurs patients en dehors du porno fétichiste ?
À la fin du XIXe siècle, ils étaient utilisés par certains médecins pour traiter les cas d’hystérie ; cela répondait bien à ce fameux « paroxysme de relief hystérique » – ce qu’on appelle l’orgasme ! Et avant cette époque, on trouvait déjà des vibromasseurs hydrauliques ou à manivelle. Au tournant du XXe siècle, lorsque plus de foyers ont obtenu l’électricité, on a pu commencer à les utiliser seuls. Ce changement est apparu en même temps que les premiers films porno, dans les années 1920. Le corps médical a cessé de les utiliser pour traiter l’hystérie à partir de 1952.

Quelle est la pièce la plus impressionnante de votre collection ?
On a un vibromasseur pneumatique qui fonctionne au gaz. Il faut le relier à une sorte de moteur pour marteau-piqueur que vous pouvez voir sur les chantiers. Bien entendu, c’est un modèle qui n’a jamais vraiment fonctionné.