FYI.

This story is over 5 years old.

LE NUMÉRO MODE 2011

Video Games Killed The Radio Star

POKÉMON VERSION BLANCHE/NOIRE À part la fois où l'on m'a demandé de traduire un truc sur GTA IV en l'éditant « à ma sauce »...
5.4.11

      POKÉMON VERSION BLANCHE/NOIRE

Éditeur : Nintendo

Plate-forme : Nintendo DS

À part la fois où l’on m’a demandé de traduire un truc sur

GTA IV

en l’éditant « à ma sauce », on ne m’a jamais fait de requête particulière dans ce magazine. Et pour cause, à part le responsable du contenu

online

(qui ne m’a jamais demandé aucun jeu à part

GTA IV

), personne ne joue dans cette rédaction. Ils doivent trouver ça sale, ou stupide, ou préfèrent mater des films, écouter de la musique, lire, sortir un peu, se voir, se frotter à la société, dire oui, baiser… exister, quoi. Un concept qui m’est complètement étranger. Moi, j’ai fait un enfant, je vis chez moi où je joue à des jeux vidéo pour remplir les pages des magazines des gens qui ont autre chose à foutre. Si vous n’aviez pas encore compris le fondement christique de cette rubrique, le voilà exposé. Tout ce qui me reste pour exister un peu, ce sont les rêves, et en l’occurrence, la deuxième fois qu’on m’a demandé un truc pour remplir cette page, c’est quand j’ai évoqué un rêve qui se transformait en cauchemar et qui mettait en scène quelques collaborateurs éminents du magazine dans des postures pas forcément décentes, ambiance jambes ouvertes et couilles qui pendent. Je l’aurais bien fait mais est-ce que j’ai vraiment envie de me rappeler le visage grimé de mon rédacteur en chef de dix ans mon cadet, ressemblant à un mélange de Pierre Molinier et Lon Chaney Jr. et accroupi comme un satyre essayant de m’enculer pendant que je trifouillais une collaboratrice ? Et surtout, est-ce que c’est une image que tu as envie d’imprimer dans ton cortex alors que les bestioles dégueulasses de l’excellent

Publicité

Dead Space 2

sont en train de te dépecer sur des nappes de hurlements de femmes et de pleurs de nouveaux-nés ? Non. Je préfère me retourner vers l’innocence d’un enfant qui m’a récemment sorti de nulle part : « Papa, tu devrais arrêter de penser à maman et à moi et penser à toi seulement. » Un pote docteur m’a dit que c’était fou le nombre de patients qui étaient victimes de ce genre d’abnégation issue d’une morale judéo-chrétienne dans laquelle je n’ai pourtant pas baigné.

Bref, je l’ai écouté et la coïncidence aidant, j’ai pu, à défaut de penser vraiment à moi, me venger de tous les enfants qui pourrissent le cerveau faible de leurs parents en arrêtant de les rendre égoïstes. Je n’aime pas dire que les enfants sont des petites merdes, mais ils le sont, aussi futés soient-ils. Ils te manipulent assez facilement sans se rendre compte que plus pacifiquement qu’une claque dans la gueule, tu peux les calmer en dégainant un truc aussi évident que la cartouche du nouveau jeu

Pokémon

(qui est méga bien, je le dis sans ironie,

Pokémon

est une licence de ouf et le dernier jeu en date la revitalise de manière mortelle) qui ne sortira pas avant une semaine. Surtout si tu la couples avec la 3DS, la nouvelle portable de Nintendo qui défonce vraiment, que tous les gamins attendent, et qui ne sortira que trois semaines après que je l’aurai reçue pour la tester. Évidemment, ça ne vous touche pas – ça devrait, même si vous n’êtes pas le frère de ma meuf, parce que c’est une extraordinaire machine à jouer bien qu’elle ait une autonomie moisie –, mais imagine-toi à 8 ans. On est mercredi, tu traînes dans le métro avec ta mère qui a décidé de te montrer les galeries égyptiennes du Louvre, ça te fait un peu chier, mais les momies, les pharaons, tu n’es pas encore assez con pour que ça ne t’excite pas encore un petit peu. Cela dit, depuis que tu as vu dans

Publicité

Tchô

, le magazine de l’horrible

Titeuf

, que le nouveau

Pokémon

sortait – et que Nintendo sortait en plus une nouvelle DS avec un écran 3D – tu ne penses qu’à ça. Et tu ronges ton frein parce que ton anniversaire est en septembre et Noël, tu n’es même pas capable de calculer dans combien de temps c’est. Donc tu es là, et voilà que débarque un mec en trench coat noir qui s’assied à côté de toi.

Tu remarques que ce qu’il sort de sa poche ne ressemble pas à la DS que tu connais. Non, tu reconnais la 3DS et tes yeux sortent de leur orbite. En plus le grand con assis à côté de toi allume sa putain de 3DS et qu’est-ce qui apparaît sur l’écran ? Je te le donne en mille,

Pokémon version Blanche

. « Arrête d’embêter le monsieur ! » Toute l’après-midi tu as chialé sans oser dire pourquoi à ta mère. Elle aura beau faire genre, ben qu’est-ce qui ne va pas mon poussin ? Parle à maman ! Tu ne piperas mot parce que tu t’es fait humilier dans les grandes largeurs et en plus tu sais quoi ? Au fond ta petite maman si douce, elle était bien contente de te voir triste. Elle n’a pas honte de se satisfaire de la détresse d’un petit être aussi ingrat et manipulateur que toi de temps en temps. Alors la prochaine fois qu’il te prendra l’envie de fanfaronner et de te croire plus malin qu’un vioque, souviens-toi de ce jour où tu t’es intégralement fait remettre à ta place de petite merde par Al Batard, sa bite, son couteau et sa putain de 3DS avec

Pokémon version Blanche

dedans.

AL BATARD