FYI.

This story is over 5 years old.

Crime

La police Chinoise ne veut pas de spartiates sexys dans les rues de Pékin

Les autorités de la ville ont rapidement décidé d’interpeller des mannequins qui distribuaient de la salade en sachet aux piétons.
27.7.15
Photo via Weibo

Une horde d'hommes blancs élancés — légèrement vêtus tels des Spartiates en capes et caleçons ont débarqué dans le centre-ville de Pékin mercredi dernier dans le cadre d'une campagne publicitaire destinée à promouvoir un service de livraison de salade en ligne. On a pu apercevoir les mannequins distribuer des salades aux piétons — pour le moins perplexes — de la capitale chinoise.

Plusieurs groupes se sont formés afin de photographier les hommes, dont les images se sont répandues sur les réseaux sociaux chinois Weibo et WeChat.

Publicité

La police de Pékin, alertée par le spectacle inattendu et n'acceptant pas cette invasion, même symbolique de l'espace public, est rapidement intervenue — devant recourir à la force pour maîtriser certains de ces guerriers de la salade.

Male models in — China Xinhua News (@XHNews)July 23, 2015

« Aux alentours de midi ce 22 juillet, le bureau urbain de sécurité publique a reçu des informations du public selon lesquelles il y avait des dizaines d'hommes étrangers portant des shorts et attirant la foule, » a déclaré la police dans un communiqué. « Puisque cela troublait l'ordre public dans la zone environnante, la police a mis un terme aux activités en accord avec la loi, a rétabli l'ordre et a maîtrisé certains des participants. L'affaire fait actuellement l'objet d'une enquête plus poussée. »

Sweetie Salad, le service de restauration/livraison en ligne à l'origine de la campagne publicitaire, a publié un communiqué qui précise qu'elle avait engagé des mannequins étrangers comme livreurs de nourriture afin de célébrer l'anniversaire de l'entreprise. Mais la foule « a largement dépassé nos attentes, » précise le communiqué.

L'entreprise a rapidement exprimé son admiration, par rapport la réponse policière, qui selon elle est arrivée « juste à temps. »

« Nous nous sommes largement rendu compte qu'en tant que start-up, nous manquons d'expérience dans l'organisation de grands événements hors-ligne, » a-t-elle concédé, en assurant aux autorités qu'elle allait « suivre des instructions de la police de manière stricte » afin d'aider à « protéger l'ordre social. »

(Photo via YouTube)

« Nous souhaiterions remercier la police encore une fois pour ses conseils et la poursuite de notre activité, » a indiqué Sweetie Salad.

Les forces de l'ordre de la Chine sont particulièrement méfiantes vis-à-vis des grandes foules, des rassemblements publics et des spectacles qui pourraient spontanément mener à des manifestations ou à des bousculades. Lors du dernier nouvel an à Shanghai, un mouvement de panique a causé la mort de 36 personnes.

Suivez VICE News sur Twitter : @vicenewsFR