Sports

Le match Kazakhstan-Pologne tenait plus du catch que du football

Simulations et headlocks dans un match nul tendu entre deux nations de bons gros gaillards.
5.9.16

Il fallait peut-être s'y attendre en voyant l'affiche : Kazakhstan-Pologne, même si les Polonais ont démontré une belle technique pendant l'Euro, ça allait pas forcément être du joli pour ce premier match des éliminatoires de la Coupe du monde 2018. Et face à des Kazakhs hargneux, la Pologne a semblé s'énerver, surtout qu'elle a concédé le nul 2-2 après avoir mené 2-0 à la pause. Au total, 10 cartons jaunes distribués, 6-4 pour les Kazakhs. Et dans les faits, cela s'est traduit à la 18e minute par un bel enchaînement coup de coude-prise de catch par un Robert Lewandowski qu'on a connu plus fair-play. Il sera l'heureux récipiendaire du premier carton de la partie.

Cela s'est poursuivi par un sublime moment type cours Florent entre Kamil Glik et le capitaine kazakh Bauyrzhan Islamkhan (déjà victime de la prise de catch). A terre après un contact avec un milieu polonais, le jeune Kazakh se tient la gorge de douleur. Il suffit d'un petit mouvement du pied de Glik, histoire de mettre Islamkhan en position latérale de sécurité, pour que celui-ci se relève en un quart de seconde. Un geste à montrer dans toutes les écoles d'infirmiers qui coûtera tout de même un carton jaune au Polonais.