La maire d’une ville mexicaine assassinée, un jour après avoir pris ses fonctions

Des tireurs ont abattu Gisela Mota Ocampo ce samedi matin à son domicile dans la ville de Temixco, dans l’État de Morelos. Le gouverneur de cet État, Graco Ramírez, a attribué cette attaque au crime organisé.

|
04 Janvier 2016, 9:15am

Photo par Tony Rivera/AP

La maire d'une ville située dans l'État de Morelos (centre du Mexique) a été tuée par balles au lendemain de sa prise de fonctions.

D'après les autorités, des hommes armés ont tué Gisela Mota Ocampo à son domicile dans la ville de Temixco ce samedi matin. Elle avait prêté serment comme maire de la ville le 1er janvier.

Le gouverneur de l'État de Morelos, Graco Ramírez, a attribué cette attaque au crime organisé.

« C'est un défi que lance le crime organisé à l'ordre constitutionnel et démocratique, » a déclaré Ramírez ce dimanche matin, estimant que « Gisela Raquel Mota Ocampo était une fonctionnaire honnête et dévouée. »

Des dizaines de maires et d'autres élus (qui ne bénéficient souvent que d'une protection limitée) ont été tués à travers le Mexique dans des violences liées au trafic de drogue — une guerre dont le bilan dépasserait de loin les 100 000 morts sur la dernière décennie.

L'État de Morelos a subi plusieurs vagues d'extrême violence durant cette période, avec un relatif apaisement ces derniers mois.

Près de 100 000 personnes vivent à Temixco, une ville située au sud de Cuernavaca (capitale de l'État de Morelos), près de la frontière commune avec le Guerrero, un État particulièrement violent. D'après Associated Press, plusieurs institutions ont un siège dans cette ville, y compris l'organe qui coordonne les forces de police locales et celles de l'État.

Lors d'une conférence de presse organisée ce samedi, les autorités du Morelos ont déclaré que l'attaque contre Gisela Mota a immédiatement donné lieu à une opération de recherche ainsi qu'une fusillade avec des hommes armés dans une voiture, lors de laquelle deux des criminels présumés auraient été abattus.

Le procureur de l'État, Javier Pérez Durón, a indiqué que cet incident avait mené à la saisie d'une autre voiture, dans laquelle on a trouvé un pistolet 9 mm et une arme automatique, mais aussi à l'arrestation d'un jeune homme de 18 ans, d'une femme âgée de 32 ans ainsi que d'un mineur.

À lire : « La Barbie », ancien baron de la drogue extradé du Mexique vers les États-Unis

Suivez VICE News sur Twitter : @vicenewsFR