Nos amis Facebook qui publient des citations inspirées sont réellement stupides, révèle une étude

Passer du temps à regarder le fil d'actualité Facebook est un plaisir masochiste auquel succombent même les meilleurs d'entre nous.
1.6.16
Nothing! Photo via Sugarquotes

Passer du temps à regarder le fil d'actualité Facebook est un plaisir masochiste auquel succombent même les meilleurs d'entre nous. Certains jours, on y trouve la désolante preuve qu'à un moment ou à un autre, on a sérieusement manqué de jugement et accepté d'être ami avec des épais. Il m'arrive de parcourir le babillard de mon ex-meilleure amie du secondaire et de rire compulsivement devant ce flux ininterrompu de réflexions sur la vie comme : « Accordez-vous du repos. Vous n'avez pas à prendre soin du monde entier, à rendre tout le monde heureux. Aujourd'hui, prenez du temps pour vous. » Signé : on sait pas qui.

Publicité

D'après une récente étude de l'Université de Waterloo, mon ex-meilleure amie, comme beaucoup d'autres, serait plutôt stupide. Au cours de cette étude, joliment intitulée De la réception et de la détection de la bullshit pseudo-profonde, le candidat au doctorat Gordon Pennycook et quatre autres chercheurs ont découvert un lien entre une faible intelligence et l'enthousiasme à la lecture de ces citations.

Les chercheurs ont utilisé le site Web sebpearce.com/bullshit, qui publie des affirmations supposément sages comme : « La vie n'est rien de moins qu'une noble oasis de conscience de soi » ou « La science nous apprend que l'essence de la nature, c'est de servir de guide ».

Non, il n'y a absolument rien de plus beau. Photo : utilisateur Flickr seaternity

« Quand je suis tombé sur ce site, je me suis demandé s'il y avait déjà eu des recherches à ce sujet. Je voulais savoir si le monde pensait réellement que ces affirmations étaient profondes », explique Gordon Pennycook. « Je vois souvent des citations dans mon fil d'actualité, peut-être pas aussi insignifiantes, mais qui visent à motiver. On en voit vraiment beaucoup. » Pour l'étude, on a présenté différentes affirmations à près de 300 participants, y compris celles de la catégorie « bullshit », et on leur a demandé d'évaluer leur profondeur sur une échelle de 1 à 5. Chacun a aussi passé un test pour évaluer leur capacité cognitive et leur personnalité. Dans le compte-rendu, on trouve un exemple d'affirmations auxquelles les participants devaient réagir : « Des sens cachés peuvent transformer une incomparable beauté abstraite. » Cette phrase n'avait été conçue que pour susciter le sentiment qui pousse vos amis Facebook stupides à partager des citations sans intérêt.

D'après les résultats de l'étude, les participants qui n'arrivent pas à détecter la bullshit et tiennent pour profondes des affirmations pseudo-profondes sont d'une intelligence faible ou modérée, moins enclins à réfléchir et plus susceptibles de croire aux théories du complot ou aux phénomènes paranormaux.

« Quand on a la foi, on peut se passer de la vérité », disait Nietzsche.

Suivez Allison Elkin sur Twitter.