Publicité
Crime

L’incendie de Fort McMurray a enfin arrêté de s’étendre

Le feu s’est déclaré le 1er mai et s’est propagé à son maximum sur près de 6 000 kilomètres carrés. Il a détruit plus de 1 900 bâtiments dans cette ville, qui est le centre de la production de pétrole à partir de sables bitumineux au Canada.

par VICE News
14 Juin 2016, 9:10am

(Photo par Topher Seguin/Reuters)

L'incendie qui faisait rage à l'intérieur et aux alentours de la ville canadienne de Fort McMurray depuis plusieurs semaines a finalement été déclaré « contenu ». Cette désignation signifie que, bien que le feu ne soit pas encore sous contrôle, il a arrêté de se propager, selon Lynn Daina, une responsable de l'information sur l'incendie.

Plus de 80 000 résidents de cette ville d'Alberta, une province dans le nord du pays, ont été évacués à cause de l'incendie. C'est la plus grande évacuation de ce type dans l'histoire de la province. Les résidents ont commencé à retourner dans la zone le 1er juin, après que le gouvernement local a annoncé un plan de retour. Ils accueillent maintenant la classification du feu en « contenu » comme un signe d'espoir indiquant qu'ils pourront reconstruire leur vie.

L'incendie s'est déclaré le 1er mai et s'est propagé à son maximum sur près de 6 000 kilomètres carrés. Il a endommagé ou détruit plus de 2 400 bâtiments à Fort McMurray, l'épicentre de la production de pétrole à partir de sables bitumineux au Canada, situé dans le nord de l'Alberta. En mai, l'agence de notation de crédit DBRS a estimé que les déclarations de sinistre en lien avec l'incendie pourraient atteindre 6 milliards de dollars.

Si cette estimation s'avère correcte, l'incendie deviendra la catastrophe naturelle la plus chère de l'histoire du Canada. Les coûts seront bien supérieurs aux 1,8 milliard et 1,5 milliard qu'ont coûté respectivement les inondations en Alberta en 2013 et la tempête de verglas au Québec en 1998.

Le Canada a reçu plusieurs offres d'aide de la part d'autres États ces dernières semaines, et a fini par accepter l'aide de pompiers américains et sud africains. Ces derniers sont partis la semaine dernière à la suite d'un conflit portant sur les salaires.

Plus de 2 000 personnes ont travaillé à éteindre l'incendie selon Daina. Le récent succès est le résultat de leurs efforts, ainsi que la conséquence de précipitations et d'une forte humidité dans la zone.


VICE News avait accompagné un chauffeur à Fort McMurray, il livrait des vivres aux pompiers alors que la ville était cernée par les flammes. Un reportage à regarder ici :

Vidéo : Au coeur des feux de forêts de l'Alberta


Suivez Davide Mastracci sur Twitter : @DavideMastracci

Suivez VICE News sur Twitter : @vicenewsFR

Likez VICE News sur Facebook : VICE News