Publicité
Music by VICE

10 indices qui montrent que vous êtes trop vieux pour les concerts

La mauvaise qualité du son vous dérange ? Vos potes ne sortent plus ? Vous privilégiez le confort au style ? Bienvenue au club.

par Rod Glacial
18 Avril 2017, 2:46pm


Vous résistez, par amour pour la Culture, mais au fond de votre conscience, vous savez que vous êtes trop vieux pour ces conneries. Il faut en effet fournir beaucoup d'efforts et avoir un mental solide pour sélectionner un évènement parmi la masse de divertissements que la société post-moderne nous propose chaque jour, pour se rendre ensuite dans un lieu moite, plus ou moins bondé, peuplé de gens avec qui vous ne partagez rien ou avec qui vous ne voulez rien partager, un soir en semaine alors que vous travaillez le lendemain, pour voir un groupe qui n'est qu'une copie de copie de copie de ce groupe que vous n'avez jamais vraiment aimé passé leur premier album... Et pourtant, la musique était votre passion jusqu'à il n'y a pas si longtemps, pas vrai ? Qu'est ce qui s'est passé alors ? Vous trouvez que les groupes sonnent mieux sur disque qu'en concert (normal, votre salon est équipé en Bose du sol au plafond) ? Que tous les groupes actuels sonnent faux ? Qu'est-ce qui vous arrive, bordel ? Rien de grave, rassurez-vous : vous êtes juste vieux. Et sachez que l'âge n'a rien à voir avec ça. Lisez les 10 points suivants, et si vous vous reconnaissez dans au moins 5 d'entre eux, alors bienvenue au club.

1. Acheter une place de concert est devenu un acte mécanique

Il fut un temps, pas si lointain, où prévoir un concert ou un festival relevait d'une expédition digne de Kong : Skull Island. Il fallait réserver le transport si vous n'aviez pas le permis, prévoir un endroit où dormir si c'était vraiment loin, choper votre billet en avance pour être sûr de pas rester sur le carreau le moment venu, bref, tout ça renvoyait à deux processus intrinsèques à toute passion : le sacrifice et la patience. Il fallait forcément en chier un peu pour pouvoir vous éclater et voir votre groupe préféré. Et qu'est ce qui caractérise l'âge adulte ? La sécurité financière, aussi relative soit-elle. Quand ce ne sont pas vos amis « placés » qui vous mettent sur liste, vous réservez désormais une place ou un pass de festival comme si vous commandiez des slips sur La Redoute, il vous arrive même d'oublier que vous aviez pris ces billets pour ZZ Top au Zénith et vous vous rendez compte la veille qu'il faudra les refourguer car vous avez un autre plan, une soirée avec les « collègues » de votre moitié par exemple. Le bon âge pour savoir quand ça ne sert plus à rien d'acheter un disque ou d'aller à un concert ? Quand vous n'avez plus à casser votre tirelire pour le faire.

2. Vous regardez plus de 10 fois votre montre ou votre téléphone durant un concert

L'impatience de l'adolescence s'est curieusement transformée en angoisse de l'âge adulte, celle qui vous fait pester au feu rouge, taper du pied dans la queue à La Poste ou regarder ailleurs quand quelqu'un vous parle un peu trop à coeur. C'est normal, il vous reste fatalement moins d'heures à vivre que lorsque vous aviez 16 ans, vous en prenez de plus en plus conscience, ça vous travaille et vous ne voulez plus perdre des minutes inutilement. Au point de pourrir même votre temps de loisir. Devant un concert, vous ne pouvez plus vous empêcher de regarder votre montre (pour ceux qui ont passé l'âge de regarder l'heure sur leur téléphone) dès qu'il y a un léger retard sur l'horaire prévu, ou dès que votre concentration baisse (soit après le troisième morceau). Vous aimeriez être ailleurs, toujours victime du syndrome F.O.M.O., mais où ? À peine entré dans la salle, vous ne pensiez déjà qu'à une chose : le film que vous auriez pu mater si vous étiez resté chez vous. Vous repensez à cette époque où vous vous rouliez par terre devant la scène et où un concert sans cicatrices n'était pas un bon concert et... c'est fini ! Ouf ! Vous pouvez rentrer dans vos 30m2. Vieux comme vous êtes.

3. Vous privilégiez le confort au style

La pluie peut vous empêcher d'aller à un festival (cf. We Love Green 2016) ou pire, à un concert en salle parce que vous savez que les gens auront marché dans des flaques avant de venir et que le sol sera dégueulasse ? Soit vous êtes un putain de dandy, soit vous cherchez les excuses les plus bidons pour ne pas aller voir vos potes jouer dans ce sous-sol caractérisé par une odeur de houblon tenace et une température de 38°. Comment vous donner tort ? Contrairement à vos 19 ans, le type de concerts que vous allez voir dicte toujours le choix de vos chaussures et de votre tenue, mais pour la mauvaise raison, ce n'est plus pour impressionner les meufs ou faire chier les cons, mais juste dans une optique de confort. Vous mettriez bien ces Dr Martens pour ne pas prendre trop de risques si l'on vous marche sur les pieds, mais elles vous filent des ampoules ? Vous vous habillez « en sale » car de toute façon il faudra mettre vos vêtements à laver au retour de la soirée ? La salle est mal éclairée donc personne ne verra que vous êtes en jogging sous votre parka ? Bordel, heureusement que tout le monde ne réfléchit pas comme vous sinon il n'y aurait pas eu une seule contre-culture durant ces 60 dernières années. Vieux, va !

4. Vous avez de moins en moins de potes qui sortent

La situation est dramatique : votre groupe d'amis se réduit de jour en jour. Entre ceux qui gagnent plus que vous et travaillent donc sur leur temps de loisirs, ceux qui gagnent moins que vous et que vous ne voulez pas voir, ceux définitivement casés avec des compagnons cons et/ou des enfants chiants, il ne reste plus grand monde pour vous accompagner à cette date unique de Vitalic à l'Olympia. Il reste alors peu d'options : sortir avec des gens plus jeunes et passer pour le daron de service, ou servir de bouche-trou en cas de désistement. Ou arrêter tout simplement de sortir, ce qui ne serait pas plus mal vu la piètre qualité de vos goûts musicaux (de vieux).

5. Vous trouvez le son mauvais ou trop fort

OK, une sono mal réglée ou des enceintes qui grésillent relèvent du domaine du pénible, surtout à 150 décibels dans un lieu pas prévu pour, mais hey, c'est ça le rock les gars ! Les petites salles DIY vous emmerdent et vous privilégiez les grosse structures ? Vous êtes du genre à ne pas aller voir un groupe que vous aimez car il joue dans un lieu que vous n'aimez pas ? Pas de problème, il en faut pour toutes les bourses. Mais reconnaissez au moins une chose : vous réfléchissez comme un vieux.

6. Vous trouvez les options culinaires de cette salle vraiment restreintes pour ne pas dire médiocres

Vous avez soif, même un peu faim, normal, les concerts débutent TOUJOURS à l'heure de bouffer, vous vous demandez d'ailleurs qui a instauré cette idée débile. Vous vous rendez au bar et réalisez qu'il n'y a que deux choix de bières (qui ne sont même pas brassées localement) et que la carte de la salle n'offre que 3 options : croque-monsieur, omelette et croque-madame. Déçu. Hey, sachez-que la plupart des gens sont venus pour voir un groupe jouer et pas pour l'offre bistronomique et locavore du club, donc 1/ fermez-là ou 2/ cassez-vous. Putain de vieux.

7. Vous n'adressez la parole à personne dans la salle

Je ne sais pas ce qui est le pire lors d'un concert, ceux qui parlent trop, ou ceux qui refusent de parler. Dans les deux cas, vous passerez de toute façon pour un vieux. Soit pour une coiffeuse ou une pharmacienne si vous ne pouvez pas vous empêcher de commenter chaque gimmick du chanteur ou la manière dont les gens du public sont habillés (mal, vu qu'ils n'ont pas encore les moyens de s'acheter des vêtements neufs comme vous), soit pour un « blasé » qui juge qu'aucune personne de cette salle ne mérite de goûter à son verbe d'or. Quoiqu'il en soit, vous voulez échapper à la même chose : l'essence et le partage de la musique live. Vous êtes donc vieux.

8. Le concert que vous venez de voir n'a pas donné un nouveau sens à votre vie, pas plus que les 50 derniers d'ailleurs

Il y a belle lurette que vous n'allez plus aux concerts pour « découvrir de nouvelles sensations ». Il y a les salles de cinéma équipées du système IMAX et 4DX pour ça. Vous allez uniquement aux concerts de groupes que vous connaissez par coeur, ce qui, convenez-en, est aussi ridicule. Il vous arrive parfois d'opter pour un « retour marquant », « un concert où il faut être », dans l'unique but de vous géolocaliser sur place où de le raconter au peu d'amis que vous fréquentez encore. Heureusement pour vous, il y'a maintenant le bouton « J'y vais » sur chaque évènement Facebook pour vous épargner toutes les étapes précédentes (cliquez, cliquez encore, c'est comme si vous y étiez !). Bref. Regardez la vérité en face, ce ne sont pas les groupes actuels qui sont nuls (même s'ils le sont un peu, c'est vrai), c'est vous qui avez perdu la flamme, si tant est quelle ait brûlé un jour. Conclusion : vous êtes vieux.

9. Il faut remuer ciel et terre pour vous surprendre

On ne vous impressionne pas comme ça. Nirvana ? Vu à la fin 80's, quand c'était « encore un bon groupe ». Daft Punk ? « Bien meilleurs à l'étranger ! Quand ils jouent en France, ils se reposent sur leurs lauriers ». Le Wu-Tang ? « Le seul mec du groupe qui était valable sur scène est mort depuis 20 ans. » OK, on ne vous la fait pas. Elle est loin l'époque où vous vous emballiez dès les premières notes de « Hey Ho Let's Go ». Vous faites désormais partie de ces touristes de l'entertainment, vous ne vous impliquez plus, tout juste si vous commentez, vous vous en branlez, vous n'avez plus de coeur : vous êtes vieux.

10. Vous vous reconnaissez dans les 9 points précédents

GAME OVER.


Rod Glacial est fier d'être vieux, un peu moins d'être sur Twitter.