politique

Justin Trudeau a dit « peoplekind » et les médias de droite sont très fâchés!

L’analyse définitive de l’extrait que Fox News tient vraiment à vous montrer.
Image source: YouTube 

Vous ne devinerez jamais quelle est la dernière lubie du plus grand eunuque au Canada. Notre féministe de premier ministre est si éveillé que son cerveau a explosé en supernova! Dans un extrait de 22 secondes, vous pouvez le voir professer à une jeune fille qu’on ne dit plus mankind, mais peoplekind parce que ce dernier est plus inclusif. Wow. La justice sociale bousille vraiment le cerveau. Il aurait dû y avoir un message sur le billet d’entrée de cette rencontre publique : « Des idioties pourraient choquer l’auditoire. Nous préférons vous en avertir. »

Publicité

C’est vrai. Justin Trudeau peut être un vrai clown libéral obséquieux quand il tente de chauffer une salle, mais il y a plus que ce que l’on voit dans l’extrait de 22 secondes soigneusement découpé dont de nombreux médias de droite gavent leur audience.

L’échange a eu lieu à la MacEwan University d’Edmonton le 2 février. Environ une heure après le début de la rencontre, le public était invité à poser ses questions au premier ministre. Une femme, qui agitait la main, dit (à 1:06:36) en pointant son amie : « On ne fait qu’un, alors elle va parler en mon nom », et se rassoit. L’amie en question remercie le premier ministre, notamment d’avoir nommé des femmes à son cabinet, puis déclare ce qui suit :

« Nous croyons que vous l’avez fait parce que vous reconnaissez les habiletés et le pouvoir que possèdent les femmes. […] Parce qu’elles possèdent ce qu’on appelle l’amour maternel. Et l’amour maternel, qui porte le nom scientifique “mitochondrie” ou “ocytocine”, est une nécessité qui préserve la vie dans notre village global. C’est une sorte d’amour qui place les autres devant soi-même, comme une mère prend soin de ses enfants. Si l’économie était remplie de femmes dans l’économie, elle se développerait magnifiquement, et, honnêtement, c’est ce dont le pays a besoin. »

Ensuite, elle a demandé à Justin Trudeau s’il révisera la loi sur le financement du bénévolat dans les organisations religieuses, puis a enchaîné en annonçant que « l’amour maternel est la loi qui changera l’humanité », mankind en anglais.

Publicité

Le premier ministre lève alors la main pour intervenir. « On préfère dire peoplekind, en fait. C’est plus inclusif. »

Tout le monde dans la salle rit et applaudit, y compris la femme qu’il a interrompue. Elle le remercie de la correction. « Oui! Exactement! » répond-elle, sans relever que le premier ministre du Canada vient de la mettre en boîte dans une salle comble. Trudeau enchaîne avec le programme Emplois d’été Canada, mais la femme l’interrompt à son tour et dit qu’elle a une deuxième question. Elle veut transmettre le message de « Dieu la Mère » et exprimer son souhait qu’il la rejoigne bientôt dans son étude de la Bible. Trudeau se tourne, s’éclaircit la voix et dit que « ce n’est pas une deuxième question » avant de revenir à la loi sur le financement du bénévolat.

Après avoir regardé trois minutes de la vidéo dans lesquelles se trouvent les 22 secondes, on voit moins un film catastrophe sur l’extinction du bon sens qu’un premier ministre qui s’en sort raisonnablement bien après une intervention d’une femme intensivement religieuse, chrétienne, quoiqu’hérétique. L’extrait montre une réalité, mais une réalité découpée de façon à la déformer (de façon amusante et crédible).

Dans le contexte de la politique sur internet en 2018, cette vidéo virale est plutôt banale et inoffensive. Mais c’est un bon exemple de la machine de propagande de la droite en action, et cela montre aussi combien on est devenus cavaliers dans les eaux empoisonnées que sont les réseaux sociaux. La vidéo, qui est actuellement le sujet de brèves nouvelles dans les médias de droite, a été tweetée hier par Fox News. Auparavant, l’extrait était devenu viral sur Twitter après avoir été publié par un compte nommé Caldron Pool, appartenant à un site web chrétien réactionnaire. Mais (une version légèrement plus longue de) l’extrait semble avoir été à l’origine mis en ligne le 4 février par un site web suprémaciste blanc appelé Squawker. (Pour ceux que ça intéresse, Squawker vous tiendra bien au fait des développements de l’implication de Justin Trudeau dans la théorie conspirationniste du Pizzagate, qui porte sur un prétendu cercle de pédophiles.)

Pour plus d'articles comme celui-ci, inscrivez-vous à notre infolettre.

Bref, cette histoire nous rappelle de toujours vérifier la source avant de lire ou partager des nouvelles sur internet. Justin Trudeau nous donne de nombreuses vraies raisons de lever les yeux au ciel, sans qu’il soit nécessaire de regarder des vidéos YouTube grossièrement ineptes réalisées par de véritables nazis. Mieux encore, ne publiez jamais, ne commentez jamais, ne regardez jamais. C’est la seule façon de gagner au jeu du 21e siècle.

Suivez Drew Brown sur Twitter.