FYI.

This story is over 5 years old.

Drogue

Près de Marseille, la police française a effectué une saisie record de 5,8 tonnes de résine de cannabis

Trois suspects ont été arrêtés, suite à ce qui est la plus grosse prise de la police depuis mars 2011. En France, les saisies de ce type explosent depuis 2013.
27 juillet 2015, 4:14pm
Feuilles de cannabis. (Photo via Flickr / Manuel)

Le ministère français de l'Intérieur a annoncé ce lundi dans un communiqué que 5,8 tonnes de résine de cannabis ont été saisies dimanche midi à Vitrolles, près de Marseille (Sud-Est du pays), dans une villa et dans une camionnette appartenant à trois hommes qui ont été arrêtés. Les saisies de ce type sont de plus en plus nombreuses en France, avec une hausse de 80% entre 2013 et 2014, et donnent un nouveau visage au trafic de drogue dans le pays.

Près de 6 tonnes de cannabis saisies à Vitrolles, — La Provence (@laprovence)27 Juillet 2015

Cette opération vient conclure une enquête de plusieurs mois menée par la Police judiciaire de Marseille en coopération avec l'Office central pour la répression du trafic illicite des stupéfiants (OCRTIS), avec l'aide des polices espagnole et marocaine.

Deux hommes ont d'abord été interpellés vers 11h30 dimanche, dans le quartier des Arnavaux (au nord de la ville), à bord d'un véhicule transportant près de 150 kg de résine de cannabis.

Les enquêteurs se sont ensuite rendus au domicile habité par les deux suspects, une villa de Vitrolles (au nord de Marseille). Dans la maison on a découvert 5,64 tonnes de résine de cannabis, une « saisie exceptionnelle » selon les mots du ministère de l'Intérieur. Le total de la marchandise est évalué à 15 millions d'euros.

Les deux suspects ainsi qu'un troisième homme — tous originaires de la région parisienne — ont été arrêtés. Selon certaines sources, la drogue était destinée au marché local, c'est-à-dire Marseille et sa région.

Contactés par VICE News, les deux services de police responsables de la saisie n'ont pas souhaité commenter plus avant à ce stade de l'enquête.

Il faut remonter au 17 mars 2011 pour retrouver une quantité équivalente saisie de résine de cannabis. Ce jour-là les agents de l'OCRTIS avaient découvert 7 tonnes de résine dans un camion marocain, stationné sur une aire de l'autoroute A4, au sud-est de Paris.

En France, les saisies de cannabis — sous forme d'herbe ou de résine — sont de plus en plus importantes depuis 2013. Selon l'OEDT (Observatoire européen des drogues et des toxicomanies), ces saisies ont augmenté de 80% entre 2013 et 2014, avec plus de 157 tonnes interceptées l'année dernière.

Avec ses 1,4 million d'usagers réguliers, la France serait le premier marché du cannabis en Europe devant l'Espagne et la République Tchèque — tout en représentant une plateforme de transit idéalement située entre l'Afrique du Nord et le reste de l'Europe.

De nouvelles tendances ont été mises en lumière par l'Observatoire français des drogues et de la toxicomanie (OFDT), dans un rapport publié en juin 2015. Il a comptabilisé 158 000 plants de cannabis saisis et détruits en France par les forces de l'ordre en 2014, soit le plus haut niveau jamais observé. Les saisies concernent de plus en plus de cannabis sous forme d'herbe, au détriment de la résine. En Europe, le taux de THC contenu dans l'herbe vendue n'a jamais été aussi élevé depuis 15 ans.

À lire : Les drogues que l'on trouve en Europe sont de plus en plus pures

D'après le rapport, il semblerait également que les trafiquants utilisent de nouvelles techniques, comme le transport par bateau depuis la Libye de manière lente et fractionnée, surnommé « go-slow » — en opposition aux « go-fast », ces trafiquants qui remontent les autoroutes d'Espagne et de France à toute vitesse dans des voitures chargées à l'extrême.

En visite dans le sud de la France ce lundi, le ministre de l'Intérieur Bernard Cazeneuve s'est rendu à Marseille afin de féliciter les enquêteurs pour ce qu'il a décrit comme étant un « succès policier majeur. »

Le président de la République François Hollande, qui était également présent à Marseille cet après-midi, a laissé entendre que l'enquête suivait son cours. « Ce sont maintenant les complices [des trois suspects] qu'il nous faut rechercher, trouver, et faire condamner, » a-t-il déclaré après avoir inspecté les tas de drogue saisis par la police.

À lire : Des trafiquants de drogue filmés en plein jour déchargeant un bateau sur une plage espagnole

Suivez Pierre-Louis Caron sur Twitter : @pierrelouis_c

Feuilles de cannabis. (Photo via Flickr / Manuel)