FYI.

This story is over 5 years old.

Crime

Pourquoi le maire d'Iguala et sa femme sont arrêtés dans l'affaire des étudiants mexicains disparus.

Le maire aurait demandé à la police d'empêcher les étudiants de gâcher une réception organisée par sa femme, présentée désormais comme la petite main d'un cartel de drogue au sein de la mairie d'Iguala.
6.11.14
Photo par Alejandrino Gonzalez/AP File

Le couple de politiques mexicains accusés d'avoir ordonné un assaut policier meurtrier sur un convoi d'étudiants désarmés à la mi-septembre, a été arrêté ce mardi d'après des officiels de Mexico. Cet assaut avait fait six morts et 43 des étudiants sont toujours portés disparus.

Selon certaines sources, les autorités ont arrêté le maire d'Iguala, José Luis Abarca et sa femme Maria de los Angeles Pineda, dans une maison délabrée à Iztapalapa, le quartier le plus pauvre et peuplé de Mexico.

Publicité

Le procureur général mexicain Jesus Murillo Karam a annoncé au cours d'une conférence de presse qu'une troisième personne était détenue mardi, une femme considérée comme une complice du couple dans sa cavale.

Mais les autorités n'ont à ce jour donné quasiment aucun autre détail sur les circonstances de l'arrestation du couple, indiquant seulement que trois groupes d'enquêteurs traquaient les fugitifs à différents endroits dans Mexico et dans la ville de Monterrey au nord du pays. Rien n'a été dit à propos des étudiants disparus depuis maintenant plus de 40 jours.

Aquí fueron detenidos Abarca y su esposa en Iztapalapa, DF (+fotos)— Pulso Ciudadano (@PulsoCiudadano_)November 4, 2014

Selon d'autres informations, une des filles d'Abarca et de Pineda se trouvait avec le couple au moment de l'arrestation. Des voisins auraient averti les autorités que les fugitifs se cachaient dans une maison du quartier Santa Maria Aztahuacan d'Iztapalapa. À l'intérieur, quelques meubles et plusieurs chiens.

José Luis Abarca avait officiellement déclaré qu'il était « allé danser » la nuit de l'attaque. Le maire a posé un congé de trois jours après les attaques du 26 septembre. Il a à ce moment disparu avec sa femme.

Parmi les six étudiants tués la nuit de l'embuscade policière, l'un d'eux a été retrouvé sans peau sur le visage et les yeux arrachés.

Quelques jours après, les autorités fédérales ont annoncé que la femme du maire travaillait au sein de la mairie en sous-marin pour protéger les intérêts d'un gang local de trafiquants de drogue, les Guerreros Unidos. Elle distribuait directement au cartel des paiements mensuels allant jusqu'à trois millions de pesos, soit environ 176 000 euros.

Publicité

José Luis Abarca est également accusé d'avoir lui même exécuté en mai 2013 Arturo Hernandez Cardona, un militant politique rival. Selon les témoignages, il aurait déclaré « Je vais aimer te tuer de mes propres mains. »

La detención de José Luis Abarca y Ma. de los Ángeles Pineda es parte de las investigaciones para localizar a los 43 estudiantes — Enrique Galindo C (@EF_Galindo)November 4, 2014

La nuit des attaques, Maria de los Angeles Pineda avait organisé une fête publique sur la place principale de la ville pour marquer d'une cérémonie solennelle sa seconde année à l'agence locale de protection sociale. Cette soirée était considérée comme le lancement officieux de sa probable campagne à venir pour remplacer son mari au poste de maire lors des élections de l'année prochaine.

Lorsque le couple a eu vent du fait qu'un convoi d'étudiants de l'école normale d'Ayotzinapa approchait, le maire a selon les autorités utilisé son nom de code, A-5, pour ordonner à la police d'empêcher les étudiants, qui risquaient de saboter la soirée, d'approcher.

Sur le campus des étudiants disparus. À lire ici.

Abarca et Pineda sont devenus les principaux suspects dans la disparition des étudiants d'Ayotzinapa, une affaire devenue le symbole de la narco-corruption des fonctionnaires mexicains. Au cours des dernières semaines, des milliers de personnes ont manifesté dans des dizaines de villes au Mexique et à travers le monde, appelant au retour des 43 étudiants disparus et à la fin de la corruption des hommes politiques au Mexique.

Publicité

Les parents des étudiants disparus ont rencontré le président Enrique Peña Nieto à sa résidence officielle la semaine dernière, sans que cela débouche sur une réelle avancée. Ils ont été conduits mardi depuis la région du Guerrero jusqu'à Mexico pour rencontrer une fois de plus des enquêteurs en charge du dossier, a indiqué un porte-parole des parents à VICE News.

Epifanio Álvarez est le père de l'étudiant disparu Jorge Álvarez Nava, 19 ans. Il dit que les arrestations d'Abarca et de Pineda « donnent de l'espoir, parce que nous croyons que le maire sait où se trouvent les jeunes gens. »

« Le procureur a dit la semaine dernière qu'il avait besoin de faire une arrestation de plus, et on pense qu'il parlait d'Abarca » indique Álvarez. « [Pineda] est très impliquée. Ils doivent savoir où ils les ont emmenés et à qui ils les ont livrés. »

Melissa del Pozo a contribué à cet article.

Suivez Daniel Hernandez sur Twitter : @longdrivesouth