Quoi de plus drôle qu'un groupe de black metal sur scène ? Un groupe de black metal bourré sur scène !

En Finlande, c'est tous les jours l'Eurovision.

|
24 Mai 2017, 9:58am

Comme nous pouvons le lire sur le blog aucoeurdufrançais de l'ancien journaliste québécois André Racicot :

« Les Finnois sont un peuple de souche finno-ougrienne, ce qui signifie qu'ils appartiennent au même groupe ethnique que les Hongrois et les Estoniens. Ces peuples parlent des langues qui ne sont pas rattachées aux langues germaniques ou slaves. Les racines ne sont pas les mêmes. Les Finnois ne font pas partie de la même famille que les Danois, Norvégiens, Suédois et Islandais, dignes descendants des Vikings. Ces peuples arrivent assez bien à se comprendre, car leurs langues respectives se ressemblent; ce sont des langues germaniques. Les mots sont souvent semblables. Par exemple, boire se dit drikke en danois et en norvégien, drikka en suédois et drykkur en islandais. En Finlande, on dira plutôt juoma. »

Et si M. Racicot utilise le verbe « boire » en exemple, c'est loin d'être du hasard. Les Finlandais du groupe Azazel ont tellement les boules de ne pas être de « purs » descendants de vikings qu'ils boivent comme des trous depuis des années pour oublier, on les aurait même vu danser sur du Haddaway pour conjurer le sort. Squattant tranquillement la place 13 du Top 50 des pires groupes de heavy metal du site Deathscream (on vous laisse vous délecter de la review), comme souvent, Azazel ne s'est pas démarqué par sa musique depuis l'année de sa formation en 1992, ni par les titres évocateurs de ses sorties (« Crucifier Jésus Christ à nouveau », « Les perversions de Jésus », etc).

Le suicide de leur guitariste a en revanche fait grimper leur côte négative, tous comme les saillies de leur leader, Lord Satanachia, qui n'hésite pas à exposer ses vues géopolitiques quand personne ne lui demande. Et le week-end dernier, lors du Steelfest Open Air qui avait lieu à Hyvinkää près d'Helsinki, le Lord s'est à nouveau senti bien seul au beau milieu des membres de son groupe qui étaient encore plus bourrés que lui, jouant chacun une symphonie différente pour Satan. Vous pouvez voir et revoir cette incroyable vidéo d'un groupe au bout du rouleau juste là (ici en plan large), et pour mieux vous repérer, la timeline des meilleurs moments est en dessous :

0:00 La chute de l'ange aux 5 cordes
0:55 Le chant du cygne
2:10 En Y contre Jésus
2:40 La plèbe hésite entre rire ou acclamer ses bourreaux
3:15 Quel est la prochaine chanson ?
(Disparition brutale du second chanteur/choriste)
4:10 Le carburant des Dieux, part 1
5:51 Le carburant des Dieux, part 2
7:19 « On arrête, non ? »
8:04 Le guitariste tente de s'échapper
8:36 Intervention des forces du Bien
8:52 « Besoin de personne »
9:34 Problème de ceinturon
9:56 La chute du faucon noir
10:18 « Il faut y aller monsieur »


Le groupe n'a encore émis aucun communiqué officiel sur sa page Facebook.