Publicité
Tech by VICE

L'histoire méconnue du célèbre papier peint de Microsoft

Tout le monde le connait mais personne ne sait d'où il vient : le célèbre arrière-plan vert et bleu de Windows XP n'est pas arrivé là par hasard.

par Richard Diesing
20 Juillet 2017, 7:00am

Si vous deviez décrire le système d'exploitation XP, vous penserez sans doute à la photo mythique prise par un charmant monsieur, Charles O'Rear. Pendant une période qui a semblé durer une éternité, votre vieux PC, les ordinateurs du lycée et les postes de travail de toutes les mairies du pays ont vu leur fond d'écran par défaut afficher un paysage bucolique et vallonné où l'herbe était trop verte pour être vraie, le ciel trop bleu pour être romantique.

Mais comment cette image de Windows emblématique, sensée représenter "le bonheur", voire "la béatitude" a-t-elle pu se retrouver sur des millions et des millions de machines, au point de marquer notre imaginaire pour toujours ?

L'histoire de cette photo est due à deux hasards de l'existence, comme le fait remarquer le magazine artsy.com dans une chronique. Pour que les planètes s'alignent, il a fallu que le photographe Charles O'Rear s'aventure dans le comté de Sonoma, en Californie, en janvier 1998. À l'époque, il rendait visite à sa copine (qui est aujourd'hui son épouse) à San Francisco. La région avait été ravagée par une épidémie de phylloxéra qui avait ruiné les vignobles de la région. Ces collines étaient, quelques années auparavant, le royaume de vignes chargées de lourdes grappes. Cette année-là, elles étaient couverte de l'herbe grasse et croquante d'une prairie s'étendant à perte de vue.

En janvier 1988, Charles O'Rear, photographe pour le National Geographic, n'était pas en mission. La campagne commençait à revêtir ses couleurs d'automne, et il avait décidé de prendre quelques clichés sur la route avec son appareil photo analogique. Or, sans qu'il s'en doute une seule seconde, l'une de ces photos deviendrait son oeuvre la plus célèbre.

Pourquoi Microsoft voudrait-il d'une image à la composition aussi simple, aux couleurs aussi grossières ? O'Rear n'a pas de réponse formelle à cette question mais a tout de même formulé quelques hypothèses. "Ils cherchaient une image paisible, sans tension." Le duo d'artistes Goldin+Senneby, qui avait passé des mois à chercher l'oeuvre qui incarnerait au mieux cette exigence, était dans l'urgence. L'équipe marketing de Microsoft voulait une image "plus terrestre" que les photos de ciel utilisées sur Windows 95. Ici, l'herbe verte s'accordait parfaitement au ciel bleu, et ces teintes correspondaient elles-mêmes aux deux couleurs principales du système d'exploitation, explique Goldin+Senneby.

Des années après qu'O'Rear ait pris ce cliché immortel, il a reçu un appel de Microsoft : l'entreprise voulait utiliser sa photo comme arrière-plan par défaut pour Windows XP et lui acheter le tirage original. L'équipe marketing avait déniché l'image via Corbis, une banque de données de stock photos qui a appartenu à Bill Gates jusqu'en 2016. Combien Microsoft touche aujourd'hui pour les droits d'usage de cette photo, O'Rear n'en a pas la moindre idée. Il précise tout de même qu'en signant ce contrat, il a reçu la seconde plus grosse somme d'argent jamais perçue par un photographe en activité.

Hélas, Charles a connu des problèmes inimaginables avant de pouvoir propulser sa photo au rang d'icône de la pop culture : aucun service de courrier ne voulait livrer le tirage original à Microsoft. Le photographe a donc appelé le géant de la tech pour leur expliquer la situation. Il s'est vu répliquer "Ok, ok, pas de souci, on vous paye un billet d'avion. Vous prenez le tirage avec vous et vous nous l'apportez directement. Problème réglé", explique O'Rear dans une vidéo.

Charles O'Rear insiste sur le fait que sa photo n'a jamais été modifiée par Microsoft. Les couleurs vibrantes, presque fluorescentes, étaient dues à la pluie tombée peu de temps auparavant. De plus, il avait utilisé une pellicule Fujifilm, réputée pour ses couleurs chatoyantes. Aujourd'hui, le paysage californien a bien changé. On peut le voir sur Street View ici.