Sports

Voici les pires 20 secondes de l'histoire du football

Ça s'est passé en 1993, lors d'une rencontre opposant les Queens Park Rangers à Manchester City.
13 juillet 2017, 9:10am

En 1992, après 104 ans d'existence, la First Division anglaise laissait place à la Premier League, qui en 25 ans s'est imposée comme le championnat de football le plus suivi de la planète, et donc le plus bankable. Les droits télé et les sommes dépensées sur le marché des transferts par les clubs anglais le démontrent bien.

Mais avant d'être la destination privilégiée des joueurs et le théâtre de joutes footballistiques spectaculaires, le football anglais avait des allures, à bien des égards, de capharnaüm et de guerre des tranchées. Un repaire de gros bourrins qui désossaient leur vis-à-vis et enchaînaient les pointards pour certains, le temple du terroir et du vrai football pas encore gangréné par la thune pour d'autres.

Le magazine italien L'Ultimo Uomo nous a rappelé à ces bons vieux souvenirs d'un football anglais révolu en se replongeant dans une action oubliée du championnat anglais, qu'il s'est empressé de désigner comme la pire de l'histoire du football. 20 secondes d'une nullité crasse, un spectacle presque insoutenable quand on aime les appels intelligents, les passes lasers et les contrôles porte-manteaux.

On retourne donc 24 ans en arrière, à l'époque où la Premier League n'avait qu'un an, lors d'un match opposant les Queens Park Rangers à Manchester City, dans le cadre de la FA Cup. Sans surprise, c'est bien moche : les contrôles et la passes sont mal assurés, les joueurs semblent taper dans la balle sans jamais regarder autour d'eux, les têtes baissées comme s'ils étaient de simples débutants. Le grotesque atteint son paroxysme lorsqu'un joueur de QPR ne parvient pas à marquer dans le but vide, en raison d'une technique défaillante.

On déplore la financiarisation du football, mais on aime le beau jeu et force est de constater que ce n'était pas encore le cas dans l'Angleterre des années 90.