Ce tentacule robotique n'est pas du tout flippant, promis

Ph'nglui mglw'nafh Cthulhu R'lyeh wgah'nagl fhtagn.

|
31 Mars 2017, 7:00am

L'entreprise de robotique allemande Festo vient d'ajouter une nouvelle créature à son étrange zoo : l'OctopusGripper.

Les tentacules des poulpes sont ce qu'on appelle des "hydrostats musculaires", tout comme votre langue, la trompe de l'éléphant et le museau du lamantin. En copiant la nature, Festo a créé un tentacule flexible et capable de se fléchir sans "os" ou structure métallique interne. Plutôt que du muscle, c'est de l'air comprimé qui fléchit le tentacule robotique et le contrôle. Et des ventouses lui permettent d'agripper des objets.

Dans la vidéo ci-dessus, on le voit saisir des objets cylindriques et lisses, faisant passer un magazine et un tube à quelqu'un. L'OctopusGripper est l'un des concepts que Festo présentera à la Foire de Hanovre le mois prochain, et ne dispose pas pour l'heure de date de lancement ou de prix de vente. Mais il est assez déroutant de le voir en action - c'est clairement de la science-fiction devenue réalité.

Cela fait longtemps que les céphalopodes inspirent les scientifiques désireux de créer des robots mous et flexibles. Le contrôle remarquable qu'a le poulpe sur chacun de ses huit bras, son agilité au fond de l'océan et sa capacité à se faufiler dans de petits espaces en font un modèle de choix. L'année dernière, des roboticiens de Livourne, en Italie, ont développé des tentacules qui s'étirent et se fléchissent grâce à des bobines électromagnétiques.

Mais même si ces prototypes d'octo-bots se multiplient, voir ce genre de tentacule robotique saisir des objets et les agripper avec ses ventouses a quelque chose de profondément perturbant. Du coup, comme Festo entend bien présenter l'OctoGripper comme un compagnon de travail, capable de réaliser des tâches diverses grâce à une large gamme d'outils interchangeables placés à l'extrémité du bras BionicCobot du robot, l'entreprise insiste sur le fait qu'il est tout à fait sympa.

"Sa structure est conçue pour répondre aux normes très strictes qui s'appliquent aux composants robotiques mous et garantit au robot de pouvoir travailler sans danger avec des personnes, affirme la compagnie. Même en cas de collision, nos robots sont sans danger et n'ont pas à être protégés comme les robots traditionnels."

Promis, vous n'avez rien à craindre du robot-poulpe. "Il ne présente aucun danger envers l'utilisateur, même en contact direct", m'a répété un porte-parole de Festo par e-mail. Ayez confiance en ce tentacule sans corps qui se contorsionne dans tous les sens. N'ayez pas peur. Approchez-vous. Un peu plus près...