Street View utilise des moutons pour cartographier les Îles Féroé

Street View utilise des moutons pour cartographier les Îles Féroé

Le monde est plus beau quand on le voit à travers le regard d'un ovidé.
30.3.17

Street View entend nous permettre d'explorer l'ensemble des routes terrestres depuis notre ordinateur, et photographie régulièrement de nouvelles contrées reculées afin de rendre le voyage mental accessible à tous.

Les Îles Féroé, une province autonome du Danemark située à mi-chemin entre l'Écosse et l'Islande, sont réputées pour leurs paysages magnifiques. Il était donc tout naturel que Steet View souhaite y faire une incursion afin de montrer au monde ses formations volcaniques, ses prairies boréales et ses hêtres austraux. Pour ce faire, le service de navigation virtuelle de Google a utilisé une technique inédite : embarquer des caméras sur des troupeaux de moutons.

Publicité

C'est ainsi que Visit Faroe Islands, l'office de tourisme du pays, a équipé ces fiers animaux de caméras à 360° fonctionnant à l'énergie solaire, avant de les lâcher sur des routes de montagne rocailleuses et difficilement accessibles. Le projet a été baptisé « SheepView360 », comme de raison.

L'archipel abrite seulement 50 000 habitants. Ainsi, les humains y sont moins nombreux que les ovidés, qui sont au nombre de 80 000 et se répartissent sur 18 îles au total. Sans surprise, « Îles Féroé » signifie « îles des moutons » en féroïen.

« Quand nous avons entamé ce projet, nous voulions absolument que Google Street View s'y associe afin de pouvoir montrer notre magnifique pays au monde entier, et surtout aux gens qui n'ont pas les moyens de le visiter », a déclaré Durita Andreassen, la Féringienne qui a eu l'idée de cartographier son pays avec Google Street View. Elle a passé des mois à parcourir les routes insulaires avec un troupeau de moutons sur le dos desquels étaient fixées des caméras 360° grâce à un habile système de harnais. Cela a permis de donner un formidable coup de projecteur sur son pays, comme elle le souhait. Quand elle a annoncé le lancement du projet en août dernier, des centaines d'articles de presse ont été publiés dans les médias pour un total de 42 millions de dollars en valeur RP (c'est-à-dire en exposition et en relations publiques), selon le bureau du tourisme. « Pas mal, pour un projet financé avec 289 000 dollars seulement. »

Même si cette large publicité était plus que satisfaisante, les îles Féroé se sont obstinées à associer Google à leur entreprise. Andreassen a donc lancé une pétition en ligne qu'il a fait signer par les touristes et les habitants des Îles, et Google y a répondu positivement peu de temps après l'avoir reçue.

David Castro González de Vega, le responsable du programme Google Maps, explique qu'après avoir pris connaissance du projet, il l'a trouvé « super brillant. » Google a donc prêté ses caméras 360° afin que les Féringiens et les touristes puissent constituer leur propre Street View en utilisant des selfies sticks, des moutons, des vélos, des voitures, des kayaks et des bateaux.

Image: Visit Faroe Islands

SheepView360 a eu un effet non négligeable sur le tourisme. Selon Levi Hanssen, content manager chez Visit Faroe Islands, les réservations de vols et d'hôtels ont explosé pour l'année 2017. Pourtant, Sheep View n'est pas encore en ligne – Google n'a pas terminé d'uploader les clichés réalisés par les volontaires. Selon Hanssen, on pourra admirer les Îles Féroé sur Street View d'ici la fin de l'année. Routes, chemins de randonnées, voies d'eau, les curieux pourront bientôt explorer tous les coins de ce splendide pays. « On espère que les gens apprécieront de découvrir les îles Féroé à travers les yeux d'un humble mouton », ajoute Hanssen.