Publicité
Motherboard

Il n’y a pas le moindre pixel rouge sur cette photo - alors pourquoi les fraises sont-elles rouges ?

Pas un seul. Nope. N’insistez pas.

par Kaleigh Rogers
01 Mars 2017, 9:38am

Contrairement à l'affaire de la robe, ici tous les observateurs sont sujets à la même illusion. Celle-ci est due au phénomène que l'on appelle « la constance des couleurs ». C'est grâce à elle que votre cerveau parvient à percevoir la couleur de tel ou tel objet de manière continue et homogène en dépit de la variation de l'éclairage.

Lorsque vous regardez autour de vous, la lumière qui pénètre dans votre œil est faite de différentes longueurs d'ondes issues de la pigmentation des objets situés dans votre environnement et de la lumière qui les éclaire.

« Si vous vous promenez en extérieur sous un ciel radieux, une couleur bleue éclatante va, d'une certaine manière, 'contaminer' tout ce que vous voyez » explique Bevil Conway, expert en perception visuelle au National Eye Institute. « Si vous prenez une pomme rouge dans votre main et que le ciel est bleu, des longueurs d'onde du spectre de couleur bleue entreront dans votre œil. Si vous amenez cette même pomme dans une pièce fermée sous une lumière fluorescente ou incandescente, même si les pigments de la pomme sont toujours les mêmes, le contenu spectral de la source de lumière sera différent ; le spectre de couleur réfléchi par l'objet et entrant dans l'œil sera donc, lui aussi, différent. »

Parce que la contamination de la couleur à partir de sources lumineuses n'est pas toujours utile (il serait un peu pénible de voir une banane mûre jaune le matin, mais verte à midi), nos cerveaux ont évolué pour corriger ce petit problème de calibrage. Ainsi, nous sommes désormais capables de percevoir une couleur attribuée à un objet donné de manière constante, peu importe l'éclairage.

« Dans cette image, quelqu'un a effectué une petite manipulation très habile – de telle sorte que les objets que vous regardez, et qui devraient normalement vous apparaître en niveaux de gris ou achromatiques, semblent teintés d'une couleur attendue, le rouge. Pourtant, la source de lumière que votre cerveau interprète est bleue », m'explique Conway. « Vous cerveau se dit 'la lumière sous laquelle je vois ces fraises est bleue, donc je vais soustraire le la couleur bleue de chacun de ces pixels'. Or, quand vous prenez des pixels gris et que vous leur soustrayez du bleu, vous vous retrouvez avec du rouge. »

Conway estime que cette illusion est d'autant plus robuste que nous identifions les objets représentés ici comme des fraises ; notre cerveau est donc prédisposé à leur associer la couleur rouge.

Le phénomène de la constance de couleur est également derrière l'illusion de la robe. On pourrait penser que, depuis le temps, nous aurions appris la leçon et que nous serions plus méfiants devant les photos à l'éclairage inhabituel ou ambigu. Pourtant, quelque chose dans les mystères de la perception de la couleur continue de nous fasciner. Alors nous continuerons à nous tromper, ne serait-ce que pour pouvoir nous fritter en vain sur Twitter.