Facebook

Ne vous contentez pas de supprimer Facebook, corrompez d’abord vos données

Vous pouvez utiliser un script qui remplace systématiquement vos publications sur Facebook par du texte inintelligible.
29.3.18
Photo : Shutterstock

L'article original a été publié sur Motherboard.

Dans la foulée du scandale de Cambridge Analytica a émergé un mouvement d’utilisateurs de Facebook qui ont décidé de supprimer leur compte. Mais, même si on suit toutes les étapes pour effacer ses données personnelles, il est assez probable que Facebook les conserve dans des caches profondément enfouis, de sorte qu’elles restent à sa disposition. Plutôt que de seulement supprimer votre compte, il vaut mieux d’abord bousiller toutes vos données. Si vous avez quelques notions de programmation informatique, vous pouvez le faire.

Publicité

Kevin Matthew, un ex-administrateur de systèmes informatiques qui possède une petite entreprise de développement web, a distribué le script qu’il a créé pour remplacer les publications sur Facebook par des séries de lettres aléatoires. Vous pouvez l’utiliser pour rendre inintelligibles des mois de publications, de façon à ce que vos données personnelles recueillies par Facebook soient virtuellement inutilisables (sans par contre corrompre les données déjà collectées par des entreprises tierces, comme celles que Cambridge Analytica est accusée d’avoir utilisées).

Kevin Matthew dit que son script n’est qu’une preuve de concept (un prototype pour prouver qu’un concept fonctionne) parce qu’il s’agit d’une violation des conditions d’utilisation de Facebook. Donc, vous vous en servez à vos propres risques.

Source : Kevin Matthew

« Mon domaine, c’est l’administration de systèmes, j’ai fait ça pendant 20 ans, et tout le monde a sa politique de rétention et de sauvegarde des données, m’a-t-il dit au téléphone. Je ne peux même pas imaginer ce que Facebook, avec ses ressources illimitées, fait pour conserver et retenir les données. »

Son script modifie en série et automatiquement les publications sur Facebook. L’idée, c’est que, si vous exécutez le script 100 ou 1000 fois au cours de plusieurs mois, il deviendra difficile pour l’algorithme de Facebook de prélever les renseignements qu’il utilise pour constituer votre profil, qui comprend par exemple votre position politique et votre orientation sexuelle.

Publicité

« Chaque parcelle d’information contribue à ce profil invisible que Facebook possède sur chaque utilisateur, dit-il. Si on peut masquer les données ne serait-ce qu’un peu, nous, les utilisateurs, récupérons le pouvoir. »

Il dit qu’il serait possible de créer des scripts similaires pour corrompre le reste de vos données sur Facebook, comme les sites web que vous visitez : un script pourrait visiter des milliers de sites au hasard pendant que vous êtes connecté. Pour rendre le script accessible aux personnes qui n’ont pas de notion de programmation informatique, il serait possible de créer une application pour ordinateur qui exécuterait les scripts.

Nous ne savons pas jusqu’à quand remontent les archives de données des utilisateurs de Facebook ni comment ces données sont stockées, mais c’est une façon d’à tout le moins tenter de marcher sur les pieds de la compagnie avant de foutre le camp pour de bon.

Pour plus d'articles comme celui-ci, inscrivez-vous à notre infolettre.

Kevin Matthew m’a dit que son objectif principal, cependant, c’est de faire savoir aux gens que le Canada et les États-Unis n’ont pratiquement aucune mesure législative garantissant le droit à l’oubli, c’est-à-dire le droit pour les utilisateurs de purger toutes leurs données personnelles s’ils décident de quitter un service en ligne.

« Peut-être que mon script n’aura pas un grand effet à l’échelle de la planète, mais peut-être qu’il incitera les gens à parler de protection de la vie privée, dit-il. Si je veux purger mes données, je devrais avoir le droit de le faire. »