Publicité
environnement

L'accélération de la montée du niveau des océans inquiète les experts

La montée du niveau des océans a été 50 pour cent plus rapide en 2014 qu'en 1993, d'après une nouvelle étude publiée ce lundi.

par Alexa Liautaud
27 Juin 2017, 10:29am

D'ici la fin du siècle, des villes côtières pourraient se retrouver bien plus proches du rivage qu'actuellement. La montée du niveau des océans a été 50 pour cent plus rapide en 2014 qu'en 1993, d'après une nouvelle étude publiée ce lundi.

Le rapport, diffusé dans la revue Nature Climate Change, examine des données satellites et permet d'observer le taux d'accélération de la montée des eaux depuis les années 1990 – un phénomène que les scientifiques étaient incapables de confirmer.

En combinant des données satellitaires et océanographiques, les chercheurs se sont aperçus que le niveau des océans va augmenter de 33 centimètres d'ici la fin du siècle, si le taux d'accélération actuel se maintient. Ce taux pourrait continuer à progresser – si c'est le cas, les scientifiques disent que le niveau des océans pourrait augmenter de 91 centimètres.

La fonte des glaces contribue grandement à la montée des eaux, d'après l'étude, comme « l'expansion thermique », où le réchauffement des eaux provoque l'expansion des océans. Le dégel dans l'inlandsis du Groenland a contribué à un quart de la montée des eaux en 2014 – contre seulement 5 pour cent en 1993.

Le changement climatique et son impact sur le niveau des océans font avoir de nombreuses conséquences, auxquelles il va falloir apporter une réponse politique, indique à VICE News Chris Harig, un des coauteurs de l'étude et professeur assistant à l'université d'Arizona.

« La montée des océans affecte les communautés côtières, la montée des températures peut avoir un effet sur le développement des cultures, la sécheresse exerce une pression sur les ressources en eau, etc... » dit Harig. « On observe actuellement ces conséquences, et j'espère que cela montrera qu'il est déjà trop tard pour que le gouvernement s'inquiète du changement climatique. »

« Quant à la montée du niveau des océans, j'espère que cette étude va insuffler un sentiment d'urgence afin d'ouvrir des discussions sur les dépenses qu'il va falloir engager au cours du prochain siècle, » ajoute Harig.

La montée du niveau des océans a été identifiée il y a déjà plusieurs années comme une menace sérieuse. Lors d'un discours tenu le 11 juin au G7, Hoesung Lee, le président du panel intergouvernemental sur le changement climatique, a dit que la montée des eaux représentait « une menace pour des milliards de personnes qui vivent sur ou près des côtes, laissant craindre un mouvement migratoire de masse. »