Publicité
Motherboard

Le FBI galère à recruter des hackers parce qu'ils fument tous de la weed

"Je dois recruter beaucoup de personnes qualifiées pour lutter contre les cybercriminels, et certains de ces jeunes gens ont envie de fumer de l’herbe avant de venir à l’entretien"

par Max Cherney
19 Janvier 2016, 11:13am

On sait déjà que le gouvernement américain a du mal à recruter des experts en cybersécurité, notamment parce que les meilleurs hackers peuvent facilement trouver des jobs bien plus lucratifs qui n'impliquent pas de travailler pour les flics. Mais ce n'est pas le seul problème : le FBI avoue désormais que sa politique, qui conteste à tester régulièrement ses employés pour s'assurer qu'ils ne consomment pas de drogues, dissuade fortement les hackers de travailler pour l'agence.

Selon le Wall Street JournalWall Street Journal, le directeur du FBI James Comey a reconnu que, pour pouvoir traquer efficacement les cybercriminels, le gouvernement devrait sans doute laisser les hackers qui travaillent pour lui se défoncer. Franchement, qui va renoncer à fumer des joints juste pour bosser pour le FBI ?

« Je dois recruter beaucoup de personnes qualifiées pour lutter contre les cybercriminels, et certains de ces jeunes gens ont envie de fumer de l'herbe avant de venir à l'entretien », a déclaré Comey, visiblement peu porté sur les stéréotypes.

Si le FBI est tenté par cette approche peu orthodoxe, c'est parce que le Congrès souhaite que l'agence recrute au moins 2000 nouveaux employés, dont la plupart combattront le crime sur Internet. Et manifestement, ceux qui s'y connaissent un peu dans ce domaine ne sont pas vraiment du genre à se balader en costard-cravate.

Le règlement actuel de l'agence stipule qu'elle n'embauchera pas quiconque a « fumé » de la marijuana au cours des trois dernières années (aucune mention n'est faite des gâteaux et autres manières de consommer le cannabis).

En théorie, lâcher la bride sur ce type de restrictions a du sens. Récemment, le gouvernement américain a reconnu qu'il n'était pas au top en matière de sécurité sur Internet – alors même que la NSA est digne des pires cauchemars des personnages de Philip K. Dick – et que les différentes agences devraient sérieusement revoir leurs pratiques en matière d'embauches.

« Nous utilisons toujours des pratiques datant des années 1940 au 21ème siècle », a déploré Gregory Wilshusen, directeur de l'information au sein du General Accountability Office, dans Information Week.

Même si le cannabis est toujours illégal aux Etats-Unis selon la loin fédérale (en dépit de la politique de certains États qui en autorisent depuis peu la consommation), le FBI a décidé de s'attaquer au problème et encourage quiconque s'est défoncé récemment à candidater pour un job.