Au cœur du garage à vélos bruxellois de Shaun, le Döner Bekane
Photos Hadrien Duré 

FYI.

This story is over 5 years old.

cyclisme

Au cœur du garage à vélos bruxellois de Shaun, le Döner Bekane

Shaun de Vigoureux de Kermorvan est né à Londres, a vécu à Paris, aux Antilles, au Maroc avant de partir à Bruxelles, pour oublier un passé douloureux, entouré des vélos de son garage.
15.4.15

La vie de Shaun Vigoureux de Kermorvan ne ressemble pas à celle d'un noble comme son nom à particule pourrait le laisser présager. Il est né à Londres mais a passé une partie de sa vie à Paris. Dans la capitale française, il a fait de la radio, animé des soirées péniches au son du jazz et de la funk. Mais il s'est aussi perdu dans certains vices parisiens, la fête, l'alcool et la drogue, jusqu'à l'excès. Son apparence peut en témoigner.

Publicité

Las de cette ville qu'il considère nauséabonde, Shaun décide de partir aux Antilles. Pour respirer et se tenir à distance des tentations dangereuses. Dans les Caraïbes, il enchaîne les petits boulots et passe ses nuits à dormir sur la plage. Tantôt plongeur, gardien de bateaux, voire menuisier marin, une activité qu'il pratique durant quatre années, parfois pour le compte de célébrités qui souhaitent rendre encore plus majestueux leurs yachts.

Finalement, l'éloignement avec Paris se fait ressentir. Il revient en France où il rencontre Pauline, celle qu'il va aimer pendant cinq ans. Elle lui apprend le Tadelakt, un enduit décoratif à base de chaux, utilisé au Maroc, principalement dans les hammams et les salles d'eau. Durant quatre années, le couple multiplie les allers-retours entre Paris et le Maghreb pour faire des travaux à base de tadelakt, dans des ambassades et autres bâtiments officiels.

Mais le couple éclate et Shaun quitte Paris pour Bruxelles. Nouveau pays, nouvelle vie, pour oublier. Il découvre le vélo chez Döner Bekane, un atelier participatif qui répare les deux roues à Ixelles, un quartier de Bruxelles. C'est le début d'une passion pour Shaun qui voit aussi dans le vélo une thérapie pour oublier sa séparation douloureuse.

Le vélo, ce changement de vie qui le fait arrêter les conneries comme il dit, un monde « hétéroclite, où l'on fait des rencontres saines », loin du monde de la nuit qu'il a connu à Paris. Désormais, sa vie et ses déplacements tournent autour du vélo. Il est le taulier du Döner Bekane pendant que le propriétaire fait le tour du monde. On vous fait la visite.

Le garage de Shaun dégueule des vélos sur la voie publique. Tous les soirs, il les range méticuleusement avant de fermer les portes du Döner Bekane.

Le vélo lui rappelle son boulot de marin aux Antilles, également manuel.

Même s'il s'épanouit au milieu des cadres, des roues et des guidons, Shaun est parfois nostalgique de sa vie d'avant et écrit souvent à ce sujet.

Les inséparables outils du mécano.

Shaun est souvent seul au Döner Bekane, au milieu de ses vélos.

Son atelier est un vrai laboratoire scientifique du deux-roues.

Shaun se déplace uniquement à vélo.

Chaque journée à le droit à sa phrase du jour.

Shaun est un perfectionniste qui peut passer une journée entière sur une bécane.

Il n'en oublie pas moins ses créations personnelles.

C'est la fin de journée, Shaun range tous les vélos de son Döner Bekane.

À 19 heures, les portes se referment.

Son vélo perso.

Shaun est un peu le Docteur Frankenstein du vélo.

Lorsqu'il n'est pas dans son atelier, Shaun squatte la place Flagey où il est connu de tous.

Photos Hadrien Duré / Texte Louis Dabir

Hadrien s'expose sur le web.