FYI.

This story is over 5 years old.

Sports

Pour Gregg Popovich, les Français sont des gros flemmards

L'entraîneur des Spurs s'échauffe pour ses interviews de la saison à venir en chambrant Boris Diaw et Tony Parker.
13.10.15

On est en pleine pré-saison NBA, et Boris Diaw et Tony Parker, les joueurs français des Spurs, n'ont pas encore trop enfilé le maillot texan. Parker a foulé de nouveau le parquet lundi face à Miami (97-94 pour le Heat au final, mais c'est un match de pré-saison, c'est très peu intéressant). C'était la première fois depuis la fin de son Eurobasket pas tip top. Boris Diaw, lui, a décliné l'invitation. "Il est un peu blessé", a déclaré son coach Gregg Popovich, avant d'ajouter : "Il est Français".

Publicité

OK.

Bien bien bien.

On n'a pas trop envie d'aller se frotter à Popovich, qui, selon la rumeur, aurait fait un peu d'espionnage en Russie pour le compte des USA dans sa jeunesse, et qui a, dans tous les cas, un physique d'ex-membre du KGB. Mais je pense que vous serez d'accord avec moi pour dire qu'on n'est quand même pas trop chauds, nous les 66 millions de Français, pour se faire insulter de petites natures ou de flemmards.

Surtout que Popovich en a rajouté un peu dans le french-bashing, à destination de Tony Parker cette fois. Interrogé sur la participation de son meneur à l'Eurobasket, il a déclaré : "Il vaut mieux qu'il joue. S'il ne joue pas, il va abuser du pâté de canard et du foie gras." Une subtile façon de faire comprendre que Parker a l'habitude de revenir en surpoids de ses trêves estivales, mais aussi qu'il semble avoir une passion pour tous les types de pâté.