Société

La richesse des milliardaires français a augmenté de 439% depuis 2009

Il s’agit de la plus forte hausse dans le monde – exceptée la Chine continentale.
Pierre Longeray
Paris, FR
08 octobre 2020, 12:27pm
cannes richesse France yatch
Cannes, France. Laurent EMMANUEL / AFP

Comme chaque année depuis 2015, le cabinet de conseil PwC et la banque UBS sortent leur « Billionnaires Report » pour savoir comment se passe la vie chez les ultra-riches. Sans grande surprise, on y apprend que la fortune des milliardaires continue son irrémédiable ascension. En juillet 2020, la richesse des milliardaires du globe a atteint nouveaux sommets : 10 200 milliards de dollars contre le précédent pic de 8 900 milliards de 2017. On compte aussi 31 milliardaires de plus qu’en 2017, pour arriver à un total de 2 189 milliardaires. Tout ça, malgré la crise du Covid-19 qui ébranle l’économie mondiale, mais ne semble que peu toucher les marchés financiers qui ont observé un rebond rapide – « en V ».

Les milliardaires continuent donc de s’enrichir, mais il y a un pays où cette tendance va plus vite que d’autres : la France. Sur un graphique du rapport, on apprend que depuis 2009 les milliardaires français ont vu leur fortune augmenter de 439 pour cent. Il s’agit de la plus forte hausse dans le monde – exceptée la Chine continentale, où la fortune des milliardaires a grimpé de 1 146% sur la période. Entre 2009 et 2019, la richesse des milliardaires français est passée de 82,2 à 304,3 milliards de dollars. Et la tendance semble aller en s’accélérant puisqu’au 31 juillet 2020, elle atteignait les 442,9 milliards de dollars.

Capture d’écran 2020-10-08 à 13.47.37.png

Source : Billionaires Report 2020, UBS & PwC

« Cette étude confirme la prospérité des grandes fortunes françaises », éclaire sans trop de surprise l’économiste français Gabriel Zucman. Professeur d’économie à l’université de Berkeley et spécialiste des inégalités, Zucman distille plusieurs facteurs qui permettent d’expliquer cet état de fait.

Si la fortune des milliardaires français a davantage progressé lors de la dernière décennie, comparativement à celle de leurs homologues étrangers, cela s’explique en partie par un effet proprement conjoncturel. « La décennie 2010 n’a pas été très bonne pour les matières premières et la finance, où les milliardaires français sont sous-représentés », éclaire Zucman. Or, les milliardaires français sont eux spécialisés dans des secteurs à très forte marge qui ont bénéficié à plein de la mondialisation. C’est le cas du secteur du luxe, sur-représenté dans le haut du classement des grandes fortunes françaises avec Bernard Arnault (LVMH), Françoise Bettencourt Meyers (L’Oréal), François Pinault (Saint-Laurent) et les deux frères Wertheimer (Chanel), qui trustent les premières positions.

Capture d’écran 2020-10-08 à 13.48.36.png

Source : Billionaires Report 2020, UBS & PwC

« Ces cinq acteurs possèdent environ 200 milliards de dollars, soit presque la moitié du total détenu par les 50 milliardaires français répertoriés par Forbes », embraye Emmanuel Saez, collègue de Zucman à Berkeley. « La France a la chance d'être en pointe sur ce créneau symbolique mais extrêmement lucratif. Maintenant, on aimerait que les profits qui proviennent de notre culture française soit mieux repartis, » pointe celui qui a publié en février avec Zucman, Le triomphe de l'injustice - Richesse, évasion fiscale et démocratie (Seuil).

Alors que Zucman évoque aussi la bonne entente des milliardaires français avec les milieux politiques comme facteur explicatif de leur prospérité, il pointe avec Saez la fiscalité « favorable » accordée aux ultra-riches de ce pays. Pour espérer changer les choses, Saez appelle de ses voeux « un impôt sur la fortune digne de ce nom qui taxe véritablement les milliardaires, ce que l'ancien ISF [impôt sur la fortune] faisait mal à cause d'une base percée. Hélas, Emmanuel Macron a pris la direction inverse en supprimant le vieil ISF au lieu de l’améliorer. »

Membre de la même famille d’économistes, Thomas Piketty propose à ce propos un triptyque d’impôts progressifs sur la propriété, sur le revenu et sur les émissions de carbone. Dans une interview donnée à Challenges en juillet suite à la publication d’un classement indiquant déjà une hausse des grandes fortunes françaises, Piketty suggère entre autres la taxation du patrimoine à hauteur de 60 pour cent pour ceux qui possèdent 200 millions d’euros de patrimoine, puis de 90 pour cent pour ceux qui sont au-dessus de la barre des 2 milliards d’euros.

Si les études se multiplient donc pour indiquer la hausse de la richesse des grandes fortunes françaises, d’autres commencent à poindre pour s’inquiéter de la situation de l’autre côté du spectre. Selon diverses associations caritatives, la crise du Covid-19 a fait basculer dans la pauvreté 1 million de Français supplémentaires, une estimation basse, nouvelle preuve du renforcement des inégalités dans l’Hexagone.

VICE France est aussi sur Twitter, Instagram, Facebook et sur Flipboard.