FYI.

This story is over 5 years old.

Tech

Un Français vient de pulvériser le record de vitesse en vélo-fusée

Plus rapide que la voiture la plus rapide du monde : le vélo de François Gissy.
13.11.14

​ Le vélo et la fusée sont deux des engins les plus incroyables que l'homme ait jamais créés – c'est pourquoi il est incroyable qu'on ne passe pas plus de temps à s'en inspirer pour en faire un véhicule surpuissant. Heureusement, l'Alsacien François Gissy a décidé de s'atteler à la question. Le week-end dernier, sur le circuit de course Paul Ricard du Castellet (Var), il a explosé son propre record du monde de vitesse à vélo-fusée en atteignant les 333 km/h. Regardez la vidéo et vous comprendrez à quoi ressemble une ballade sur ce bolide.

En tant que cycliste amateur habitué aux accidents, cette vidéo me fait craindre le pire à chaque instant. L'accélération initiale a fait atteindre les 333 km/h au vélo en 4,8 secondes, loin des 13,6 sec​ondes nécessaire à une Venom GT, la voiture la plus rapide de la planète. Cette différence entre les deux véhicules n'a rien de surprenant, étant donné la meilleure aérodynamique et le turbo du vélo-fusée.

Il est néanmoins nécessaire de préciser une chose : le vélo de Gissy est loin d'être sophistiqué. Outre son cadre plus long et ses pneus spéciaux testés pour résister à une telle vitesse, ce n'est rien de plus qu'un vélo de montagne équipé de trois systèmes de propulsion alimentés au peroxyde d'hydrogène (H2O2).

Le vélo a été conçu par Arnold Neracher, ami de Gissy. Consultant en génie biomédical et chimique, Neracher s'intéresse à la propulsion depuis de nombreuses années. Ce vélo n'est pas le seul engin insolite de sa conception. L'homme est aussi à l'origine d'une voiture-fusée, d'un kart propulsé et d'un jetpack qui n'est pas enco​re tout à fait au point.

Le nouveau record du monde de Gissy a sans aucun doute mis le vélo-fusée sous le feu des projecteurs. Il sera intéressant de voir si quelqu'un osera le défier. Une rapide recherche YouTube permet de constater que d'autres dingos ont déjà tenté l'expérience. Si l'une des vidéos semb​le avoir été réalisée par des professionnels, d'autres comme cell​e-ci intitulée « Le vélo le plus dangereux du monde » est l'œuvre du génial – et inconscient – Colin Furze, un inventeur fou dont on vous avez déjà parlé ic​i.

On peut déjà imaginer que l'idée ravira les amateurs de BMX, qui tenteront probablement eux aussi d'équiper leurs vélos de propulseurs. Comme le bolide de Gissy et Neracher, cette tendance sera probablement dur à freiner. D'ici là, les deux hommes auront peut-être réussi le nouveau défi qu'ils se sont fixés : atteindre les 400 km/h à vélo.