Les damnés de l’Europe

FYI.

This story is over 5 years old.

Photo

Les damnés de l’Europe

Reportage au cœur du pays le plus pauvre du Vieux Continent.
13.5.16

Toutes les photos sont d'Asa Sjöström

La Moldavie est l'un des pays les plus pauvres d'Europe. Indépendante de la Russie depuis 1991, ce territoire intéresse peu les médias. C'est sans doute pour cela que je suis partie sur place – j'ai voulu documenter le quotidien de ses habitants.

Enclavé entre l'Ukraine et la Roumanie, le pays a connu plusieurs soubresauts économiques consécutifs à la crise en Crimée et à la guerre du Donbass. La disparition pure et simple des échanges agricoles entre l'Ukraine et la Russie a encouragé les jeunes moldaves à fuir la région – en direction de l'Europe occidentale ou de Moscou.

Publicité

Les protestations et manifestations à l'encontre de la corruption endémique de l'État ont fini par attirer l'attention des médias – alors que le pays est de plus en plus divisé entre pro-européens et pro-russes, notamment dans les régions revendiquant leur indépendance comme la Transnistrie.

La vie dans les campagnes moldaves est difficile. Au cours des dernières années, je me suis rendue sur place à de nombreuses reprises. Lors de ma dernière visite, j'ai passé beaucoup de temps avec les six enfants de la famille Gradinari. Le père de ces gamins travaille quelque part en Russie pour subvenir aux besoins de sa progéniture, pendant que sa femme s'occupe quotidiennement de la ferme. Malgré tout, elle a beaucoup de mal à joindre les deux bouts. Ses enfants l'aident dès qu'ils en sont capables.

La situation économique désastreuse de la Moldavie n'empêche pas ses habitants de positiver. Les enfants Gradinari ressemblent à s'y méprendre aux autres gamins du monde entier – ils jouent, se déguisent et se chamaillent. La résilience de ces kids m'a étonnée – tout autant que la capacité de ce pays à se projeter dans l'avenir.

asasjostrom.com