Sports

Le Racing 92 va poursuivre en justice un de ses joueurs

Dans le bras de fer qui l'oppose à Johan Goosen, le club francilien va porter plainte contre le meilleur joueur du dernier Top 14, absent de l'entraînement depuis lundi 2 janvier.
4.1.17

Le Racing 92 a annoncé le 3 janvier qu'il allait poursuivre en justice Johan Goosen qui ne s'est pas présenté à la reprise de l'entraînement.

La saison dernière le Sud-Africain a remporté le titre de champion de France avec le Racing 92 et a été élu meilleur joueur du Top 14. Il avait démontré tout son talent, sa polyvalence et sa propension a s'engouffrer dans les moindres intervalles pour faire basculer une rencontre en faveur de son équipe.

Publicité

Mais, depuis, la donne a changé et la réputation de ce joueur génial est plus qu'écornée. Rappel des faits : au mois d'avril 2016, Goosen prolonge son contrat avec le club des Hauts-de-Seine jusqu'en 2020, moyennant une revalorisation salariale (près de 500 000 euros par an). Lors de la signature de son nouveau contrat, en or, Jacky Lorenzetti, le président du Racing, consent une avance sur salaire de 400 000 euros afin que le joueur achète deux fermes en Afrique du Sud. Un investissement compréhensible tant Johan Goosen est un joueur talentueux qui fait se lever les foules.

Le problème est que la situation a pourri et que le joueur est déterminé à quitter le club afin, selon certains, de gagner pus d'argent ailleurs (d'autres affirment que le joueur exigerait de jouer à l'ouverture, poste occupé par Dan Carter). A la fin d'année 2016, il déclare prendre sa retraite sportive et présente à la direction du Racing une promesse d'embauche en CDI d'une société sud-africaine dans le but de rompre son CDD avec le club francilien et la clause de départ d'un million d'euros qui y figure.

Tout le monde se demande alors si Goosen va se présenter à la reprise de l'entraînement du Racing le lundi 2 janvier. La réponse est non. Du coup, le club, qui « déplore que Johan Goosen ne se présente plus au club depuis deux jours et semble avoir abandonné sa maison du Plessis-Robinson », a décidé d'agir et l'a fait savoir dans un communiqué.

« Face au comportement de Johan Goosen le Racing 92 se voit contraint de lancer plusieurs procédures visant à faire respecter ses droits et à réparer le préjudice qu'il subit. Le Racing 92 s'estime en effet victime d'une fraude manifeste dont Johan Goosen, ses complices et différents conseils auront à répondre devant la justice.

Différentes procédures civiles vont être mises en œuvre pour, d'une part, obtenir le remboursement des avances consenties à Johan Goosen au titre de l'exploitation de ses droits d'image et, d'autre part, pour obtenir réparation de l'inexécution par Johan Goosen des prestations auxquelles il s'était engagé dans ce domaine.

Une procédure devant les juridictions prud'homales va être engagée pour faire sanctionner l'inexécution fautive et frauduleuse par le joueur de son contrat de travail et faire indemniser le préjudice considérable qui en découle pour le club.
Une plainte au pénal va être déposée car la production par Johan Goosen d'un contrat de travail à durée indéterminée signé par un de ses amis et associé en affaire parait constitutive d'un faux tant il n'est pas concevable que ce joueur mette un terme à sa carrière sportive alors qu'il est au sommet de celle-ci et accepte désormais un emploi au sein d'une entreprise sud-africaine pour un salaire dix fois inférieur à ce qu'il percevait au Racing 92 en tant que joueur de rugby.

Toute la lumière doit être faite sur les responsabilité des différentes personnes qui ont conseillé Johan Goosen dans sa stratégie aberrante et frauduleuse et, à cet égard, il est permis de s'interroger sur la manière dont Johan Goosen est soutenu financièrement compte tenu des nombreux engagements et investissements auxquels il doit faire face. »