FYI.

This story is over 5 years old.

Culture

Comment je suis passée d’illustratrice à styliste de mode

Kelly Beeman a commencé par poster ses dessins sur Instagram puis a fini par collaborer avec des marques.
16.6.16
All Images courtesy the artist.

À la base, Kelly Beeman cherchait juste à incruster des vêtements dans ses illustrations. Elle sait mettre en avant la beauté de la mode — la manière dont cette dernière peut transformer une silhouette et être un véritable régal pour les yeux. Puis, elle est devenue styliste, un peu par accident. « Quand j’ai commencé, je n’y connaissais pas grand chose en mode ou en stylistes, je cherchais simplement la bonne tenue pour mes personnages et j’ai eu recours à des collections comme références. Je décidais en fonction du ressenti que j’avais de ces vêtements et si elles marchaient ou non dans mes illustrations », dit Beeman à The Creators Project.

Publicité

Rencontrant un joli succès sur Instagram, l’illustratrice a commencé à collaborer avec des magazines et des marques comme J.W. Anderson et Mara Hoffman. Quoiqu’elles portent, ses silhouettes féminines, évoluant dans des environnements souvent décorés de plantes, arborent toujours un visage anguleux et des yeux de biche.

Pour son travail personnel, elle s’essaie à différents médiums. « La peinture à l’huile et l’aquarelle sont les plus difficiles pour moi mais aussi ce que je préfère car j’adore le résultat », écrit Beeman. « Je fais à l’encre, à la graphite, à la gouache, aux crayons de couleur et à l’acrylique pour aller plus vite et pour vraiment apprécier le procédé de matériaux qui ne nécessitent pas de faire de longues pauses mais de travailler de manière plus fluide. »

En ce moment, Beeman est à l’œuvre sur une étude d’aquarelle pour une fresque qui sera peinte cet été — une pièce qu’elle dit « inspirée de F. Scott Fitzgerald en quelque sorte », avec des personnages à une fête, impliqués dans des « des histoires, des trahisons et des triangles amoureux ».

Cliquez ici pour découvrir le reste du travail de Kelly Beeman.