Photos : Yann Lévy

Au cœur de la magie de la Coupe avec le Red Star

Le photographe Yann Lévy a suivi le déplacement des Audoniens sur la pelouse de Metz dans le cadre des seizièmes de finale de la Coupe de la Ligue.

|
oct. 31 2017, 6:00am

Photos : Yann Lévy

VICE et le Red Star se sont associés pour suivre la saison des Vert et Blanc de Saint-Ouen sur et hors des terrains, auprès des joueurs, du staff, des supporters et de tous ceux qui gravitent autour de ce club historique du foot français qui joue en National, la troisième division française. Aujourd'hui, on se replonge dans le déplacement du Red Star, dernier représentant du National en Coupe de la Ligue, à Metz, club de Ligue 1.


Ce devait être une des grandes satisfactions de la saison. Accueillir une équipe de Ligue 1 à Bauer. Après la victoire contre le Gazélec Ajaccio, le Red Star, dernier représentant du National en Coupe de la Ligue, s'était imposé comme le Petit Poucet de la compétition et attendait de pied ferme le FC Metz, actuelle lanterne rouge de L1, dans son antre de Saint-Ouen. Malheureusement, ce qui aurait été un des beaux rendez-vous de la saison a été annulé par la commission des compétitions de la Ligue de football professionnel, organisatrice de la Coupe, qui a refusé que la rencontre se tienne dans ce stade mythique mais pas homologué. Une décision logique mais rageante, qui avait fait dire à Régis Brouard, l'entraîneur du Red Star : « On nous prive d'une belle fête à la maison. »

Qu'importe, il fallait donc passer outre la déception et se concentrer sur l'aspect sportif de la rencontre, qui se tenait le 25 octobre dernier à Saint-Symphorien, le stade du club lorrain. VICE a donc suivi les joueurs du Red Star durant ce déplacement, du TGV au coup de sifflet final. Récit en images d'une belle aventure, qui s'est malheureusement soldée par une défaite cruelle, 1-0, alors que les hommes de Régis Brouard avaient bousculé leurs adversaires du soir.


Train Paris-Metz. Ludovic Sylvestre dévalise le bar SNCF sous les yeux de ses coéquipiers.


Le défenseur Formose Mendy, plongé dans ses pensées dans le car qui mène l'équipe à son camp de base.


L'Équipe, l'ami de tous les footballeurs. Ludo Sylvestre fait la lecture à ses coéquipiers Teddy Teuma, Arnaud Balijon et Maxence Derrien.


Faouzi Amzal, l'entraîneur des gardiens, glisse quelques consignes au gardien titulaire ce soir, Arnaud Balijon.


Bras croisés, Régis Brouard s'apprête à entamer sa causerie. Un moment clé dans la préparation d'un match, où se construisent les ressorts psychologiques qui influeront sur le déroulement de la rencontre.


En route pour le stade, dans l'obscurité, le silence et la concentration. Chacun se crée sa bulle dans le car.


Dans les vestiaires, quelques minutes avant le coup d'envoi, Abdoulaye Sané enfile son maillot.


Au tour de Charley Fomen de se préparer pour le match, bien entouré, par Omenuke Mfulu notamment.


Dernières minutes d'attente avant le coup d'envoi, entre concentration, tension et encouragements mutuels. Mourad Satli, le défenseur central, est déjà plongé dans les duels qu'il aura à livrer.


Le moment fatidique de quitter le vestiaire et de s'engager dans le couloir qui mène au terrain. Les mains claquent, les regards sont durs, les encouragements mutuels permettent aux joueurs d'arriver en état de concentration maximale pour le match.


Sébastien Renot et Sekou Keita, habituels titulaires, découvrent les joies du banc et de cette jolie couverture bleu nuit.


0-0 à la pause. Régis Brouard galvanise ses hommes, qui posent de sérieux problèmes aux Messins. L'espoir est encore permis.


Mourad Satli, Ludovic Sylvestre et Matias Ferreira pendant la causerie de Régis Brouard.


77e minute : Matias Ferreira sort, alors que Metz vient d'ouvrir le score grâce à son attaquant Mathieu Dossevi.


Fin du match et défaite 1-0 rageante pour le Red Star. Mourad Satli rentre aux vestiaires, tête basse.


Habituel titulaire dans les buts du Red Star, le gardien Sébastien Renot, resté sur le banc, réconforte ses potes. Ici Abdoulaye Sané.


Le silence pesant des défaites règne dans le vestiaire du Red Star.

Plus de VICE
Chaînes de VICE