FYI.

This story is over 5 years old.

Crime

En photos : Un an au coeur du conflit ukrainien

Un an après la démission de l’ex-président ukrainien Viktor Ianoukovitch, VICE News revient en images sur un conflit étrange, sanglant et déchirant.
24 février 2015, 10:05am

22 février

Après deux jours d'affrontements violents sur la Place de l'Indépendance de Kiev, le Parlement ukrainien vote la destitution du président Viktor Ianoukovitch. L'ex-Président disparaît pendant quelques jours, pour réapparaître à la télévision dénonçant ce qu'il estime être un coup d'État. L'ancienne Premier ministre et chef de file de l'opposition, Ioulia Timochenko, est libérée de prison et s'exprime devant la foule réunie à Kiev.

4 mars

La Russie a envahi la péninsule de l'Ukraine, la Crimée, et prend le contrôle des infrastructures militaires de la région. Aucun tir n'a été échangé pour le moment, mais la Russie utilise son ascendant psychologique pour intimider les troupes ukrainiennes et les forcer à se rendre sans combattre. La Russie déclare vouloir stabiliser la situation dans la péninsule, qui est largement peuplée par des Russes. Le nouveau gouvernement ukrainien estime que la Russie procède à une occupation de son territoire.

*

17 mars

Le lendemain d'un référendum controversé sur le sort futur Crimée, pour lequel 97 pour cent auraient voté pour que la région rejoigne la Russie. La nouvelle garde nationale ukrainienne récemment formée commence à s'entraîner pour anticiper une future attaque russe.

*

24 mars

Le gouvernement ukrainien demande à ses troupes de quitter la Crimée. Mais, le temps que l'ordre d'évacuer leur parvienne, l'armée russe a déjà commencé à expulser les soldats ukrainiens de leurs bases, ou tenté de les faire changer de camps. Le journaliste de VICE News, Simon Ostrovsky a rencontré des soldats de la Marine ukrainienne alors qu'ils hésitaient entre rester fidèles à leur pays ou briser leur voeu d'allégeance et rester avec leur famille en Crimée.

*

3 avril

Le Secteur droit est un mouvement ultranationaliste ukrainien, devenu un parti politique en mars. Le groupe a été très présent et s'est investi dans les manifestations de la Place de l'Indépendance. Ils ont installé leur quartier général dans l'hôtel Dnipro situé dans la capitale. Cette semaine, le groupe a été forcé de quitter l'hôtel après avoir provoqué une fusillade qui a fait plusieurs blessés. Simon Ostrovsky était présent sur place pour VICE News au moment des faits.

*

7 avril

Les habitants de Donetsk se déclarent indépendants dans le cadre d'une république indépendante et en appellent à un référendum comme celui qui a eu lieu en Crimée avant le 11 mai. Des manifestants occupent les bâtiments administratifs dans les villes de Donetsk, Luhansk et Kharkiv. Les autorités ukrainiennes reprennent le contrôle des bâtiments administratifs de la ville de Kharkiv dès le lendemain.

*

14 avril

Des manifestants pro russes à Luhansk ont pris le contrôle des quartiers généraux des services de la sûreté de l'État le 9 avril. Équipés d'armes trouvées dans le bâtiment, les pro Russes étaient déterminés à ne pas partir. Mais tout le monde à Luhansk ne souhaite pas rejoindre la Russie — et ceux qui osent le dire doivent en paient un prix lourd.

*

April 21

21 avril

Les envoyés spéciaux de VICE News, Simon Ostrovsky et Freddie Paxton, sont stoppés à un checkpoint par des forces pro russes armées et loyales au maire autoproclamé de Sloviansk, Vyacheslav Ponomarev. Les deux reporters sont extirpés de leur voiture, tout comme les trois autres journalistes avec lesquels ils voyageaient. Après une fouille poussée et un interrogatoire, Paxton et les trois autres journalistes sont relâchés. Ostrovsky est retenu dans une cellule en sous-sol dans laquelle il est masqué, battu, et accusé d'être un espion.

*

1er mai

Pour le jour de la fête internationale du travail, les manifestants pro russes défilent dans le centre de Donetsk en Ukraine de l'Est et appellent de leurs voeux un référendum sur le futur de la région. Certains veulent rejoindre la Russie, alors que d'autres souhaitent devenir une république fédérale à l'intérieur de l'Ukraine — tous sont d'accord sur la nécessité de se séparer du gouvernement d'intérim installé après la révolution Euromaïdan. Près de 300 combattants russes s'emparent des bureaux du procureur à Donetsk.

*

9 juin

L'Ukraine met un terme à des mois de chaos politique en se trouvant un nouveau président, Petro Porochenko, qui promet de restaurer l'intégrité territoriale du pays. Porochenko était un puissant oligarque avant son élection. Il va désormais devoir prouver aux Ukrainiens qu'il peut réformer le système qui lui a permis de s'enrichir, tout en menant une guerre à l'est contre les rebelles.

*

17 juillet

Un avion de ligne de la compagnie Malaysia Airlines transportant 295 personnes est abattu — probablement par des séparatistes pro russes— dans l'est de l'Ukraine. Cet incident donne une autre tournure au conflit qui court depuis des mois. Fin juillet, les États-Unis et l'Union Européenne annoncent de nouvelles sanctions contre la Russie.

*

2 septembre

Depuis trois semaines, Donetsk, la capitale de la dissidente République populaire de Donetsk se trouve sous le coup de bombardements meurtriers. Des centaines de civils ont été tuées, alors que l'armée ukrainienne encercle la ville et que les rebelles continuent de se battre pour le contrôle de l'endroit.

*

10 septembre

Le gouvernement ukrainien et la République populaire de Donetsk (RPD) parviennent à un accord de cessez-le-feu après une rencontre à Minsk en Biélorussie. Mais avant même que le cessez-le-feu ne prenne effet plus tard dans la soirée, les deux camps lancent des attaques. La RPD attaque des positions ukrainiennes dans la ville de Mariupol, pendant que les Ukrainiens s'en prennent aux check points de la RPD sur la route qui mène de Mariupol à Donetsk. VICE News s'est rendu au nord de Donetsk, dans la ville Yasynuvata ,pour vérifier les rumeurs selon lesquelles la ville serait sous le feu de l'artillerie. Les habitants se seraient réfugiés dans leurs caves sans vivres. Le lendemain, les habitants du village de Telmenovo fouillaient dans les ruines de leurs maisons, bombardées la veille avant qu'un cessez-le-feu ne prenne effet.

*

3 octobre

Les séparatistes pro russes abattent un avion de transport de l'armée ukrainienne à l'est de la ville Luhansk, tuant 49 personnes. Après le désastre de l'avion de la Malaysia Airlines, il s'agit de l'incident le plus meurtrier depuis le début du conflit en avril. L'armée ukrainienne éprouve de grandes difficultés pour reprendre le contrôle de la frontière avec la Russie. Les séparatistes continuent leurs attaques de check points et s'engagent dans des combats sporadiques. Dans le même temps, les civils coincés dans les villes de la région tentent de fuir. VICE News est à Luhansk pour rencontrer des séparatistes qui sont déterminés à combattre le gouvernement coûte que coûte.

*

26 octobre

Les élections législatives se tiennent dans une grande partie de l'Ukraine — notamment dans les régions de l'est qui paient un lourd tribut dans ce conflit. Craignant l'interférence des séparatistes, des gardes armés surveillent les bureaux de vote et protègent les bulletins de vote. La participation dans la région reste cependant faible. Les résidents étaient apparemment réticents à l'idée d'aller voter. Dans la partie tenue par les rebelles de RPD, les élections ont été tout bonnement annulées. Le 2 novembre, les séparatistes pro russes vont tenir leurs propres élections dans l'espoir de légitimer leur république autoproclamée.

*

26 janvier 2015

Après une accalmie des combats entre l'armée ukrainienne et les rebelles des Républiques populaires de Donetsk et de Luhansk, soutenus par la Russie, les violences reprennent à nouveau mi-janvier. Le cessez-le-feu obtenu en septembre ne vaut plus grand-chose. Une bataille féroce se joue toujours pour prendre le contrôle de l'aéroport hautement stratégique de Donetsk.

*

16 février

Malgré l'accord de paix conclu à Minsk, les combats continuent entre Ukrainiens et les forces de la République populaire de Donetsk (RPD) autour de la ville de Debaltseve, qui est encerclée par des séparatistes. La ville voisine de Uglegorsk, saisie par les rebelles durant leur putsch vers Debaltseve de la semaine passée, est pilonnée par des salves d'artillerie lourde. La ville est quasiment déserte. VICE News a pénétré dans le territoire de la RPD, la veille du cessez-le-feu, pour discuter avec des soldats et des civils qui tiquent quand on leur parle d'une trêve.