FYI.

This story is over 5 years old.

Cum On Feel The Noisey : les trucs qu'on a écoutés cette semaine

Playlist #23 spécialement dédiée à Michael Jordan, avec Beastmilk, Yung Gleesh, Entombed A.D., Duke & Mizz Angel, The Monstars, Monica, Traz Damji, Chief Keef, Big L, MJ Cole, Mossda et Virgo Four.
10.10.14

Tous les trucs qu'on a écoutés cette semaine, au bureau, dans les couloirs du métro ou ailleurs, pour la 23ème fois cette année.

BEASTMILK – « You Are Now Under Our Control »
Dans quelques jours, In Solitude et Beastmilk battront leurs ailes de noirs rapaces sur le peuple de France le temps de trois petites dates à Colmar, Nantes et Paris. Si la supériorité absolue d'In Solitude n'est plus à prouver, le doute demeure en ce qui concerne Beastmilk : réussiront-ils à transposer sur scène le sublime Climax, infernale machine à karaoké et un des disques les plus férocement jouissifs sortis ces 5, 10, 15 dernières années ? Pour tout dire, à chaque fois que j'écoute ce truc, j'ai juste envie de tout envoyer chier -y compris mes Air Jordan VI Black Infrared 1991, pour lesquelles je reçois régulièrement au bureau des offres discrètes mais fermes, que je refuse invariablement- de m'acheter des mitaines en cuir et de marcher pendant des semaines et des semaines jusqu'à ce que ce que j'arrive à la falaise où Slash est en train de jouer le solo de « November Rain » et là, à bout de souffle, je le pointe du doigt en me tenant contre un mur, comme Nic Cage dans la scène du meurtre au début de Sailor & Lula et WAM ! BAM !, l'Univers explose.

Lelo Jimmy Batista, Rédacteur en chef
Lelo sur Noisey | Lelo sur Twitter


YUNG GLEESH – « Who Ridin' »
Yung Gleesh avait 12 ans quand Michael Jordan a fait son grand retour aux Washington Wizards. Sûrement occupé à vendre ses premiers cailloux, il devait avoir autre chose à penser que de pleurer sur la terrible laideur des Air Jordan XVI et XVII qui venaient de sortir. Aujourd’hui, Gleesh boit plus d’eau par heure que toute l’équipe des Bulls à l’entraînement et est en phase de tout niquer (même si son producteur attitré s’appelle Dolan). Une seule apparition de 20 secondes dans le dernier clip de A$AP Rocky lui suffit. Regardez, vous pourrez même reproduire ses pas de danse dans NBA 2K15. Tout se recoupe. #allpopeverything

Rod Glacial, Rédacteur
Rod sur Noisey | Rod sur Twitter


ENTOMBED A.D. – « Kill To Live»
De la musique pour les braves. Pour ceux qui ne prennent jamais leur retraite. De la musique pour ceux qui sont morts, ceux qui meurent, et ceux qui vont mourir. Depuis qu'Entombed ont rajouté les lettres A.D. à leur nom pour des raisons juridiques, leur blase est l'anagramme du verbe « E.N.T.O.M.B. » et de l'adjectif « D.E.A.D. » Je leur ai fait remarquer et ils m'ont payé une bière. Honnête. Leur nouvel album Back To The Front est leur plus belle manœuvre guerrière depuis Morning Star - à commencer par le morceau d'ouverture, « Kill To Live », à l'intro inspirée du thème du film Where Eagles Dare (Quand les aigles attaquent, 1968, avec Richard Burton et Clint Eastwood). Svensk Dödsmetall !

Guillaume Gwardeath, Contributeur
Guillaume sur Noisey | Guillaume sur Twitter


DUKE & MIZZ ANGEL – « I Roc J's (Forces) »
Un hymne aux baskets et à l'inévitable dualité Air Force/Air Jordan. Et c'est le jeune Duke et la mini-mimi Mizz Angel qui s'y collent. Bonne humeur et gloire aux pompes et autres sapes pendant 3 minutes 30. Seul souci : à un moment la petite parle de la marque Abercrombie. FAUTE GRAVE. Les fanatiques auront reconnu la légende de Memphis, La Chat, dans quelques plans du clip, vu que c'est elle qui produit le morceau. Une membre de Three Six Mafia reconvertie dans le baby-sitting : résultat étonnant mais efficace.

Yérim Sar, Contributeur
Yérim sur Noisey | Yérim sur Twitter


THE MONSTARS – « Hit Em High »
La première chose qui me vient à l'esprit quand on parle de Michael Jordan c'est Space Jam. Mes parents, dans leur bonté, m'avaient acheté la VHS quand j'avais 5 ans. Je me souviens de peu de choses excepté que c'était graphiquement pété et que les Looney Tunes décident d'enlever Michael pour qu'il leur apprenne à jouer au basket et qu'il intègre leur équipe. Tout ça parce que Bugs Bunny et sa bande se sont foutus sacrément dans la merde en acceptant un match contre les Monstars, une équipe de monstres laids et cruels qui ont absorbé les pouvoirs des stars de la NBA de l'époque genre Patrick Ewing. Mes souvenirs confus et lointains n'ont pas résisté à l'épreuve du temps par contre je me souviens parfaitement de la B.O. et en particulier de « Get 'Em High », l'hymne des Monstars, une track au beat sombre et inquiétant prise d'assaut par B-Real, Busta Rhymes, Coolio, Method Man et LL Cool J. Sans nul doute la meilleure « chanson de méchants » de toute l'histoire du dessin animé. D'ailleurs sûrement plein de gosses comme moi nés dans les années 90 se sont découverts une passion pour le rap à ce moment précis. Merci MJ.

Christelle Oyiri, Contributrice
Christelle sur Noisey | Christelle sur Twitter


MONICA – « For You I Will »
Michael Jordan est peut-être l'un des plus grands athlètes de l'histoire, il n'en demeure pas moins un piètre acteur. Quelques années plus tard, je me suis rendu compte qu’en fait, Space Jam c'était surtout une B.O. mortelle : hormis l'intemporel « I Believe I Can Fly » de Robert « je-les-aime-jeunes » Kelly, on y retrouve Barry White, Busta Rythmes, D'Angelo, Coolio, Seal, et donc Monica, qui signe avec « For You I Will » le meilleur titre de sa carrière.
Genono

Genono, Contributeur
Genono sur Noisey | Genono sur Twitter


TRAZ DAMJI - « 1999 Funk St. »
http://tinyurl.com/michaeljordandunking (NSFW)

Donnie Ka, Stagiaire
Donnie sur Noisey | Donnie sur Twitter


CHIEF KEEF - « Kobe »
Chief Keef et moi, et tous les autres mecs nés après 1992, on ne l’a jamais vu jouer votre pote. Refaites-vous le Michael Jordan Top 50 All Time Plays une dernière fois, dans quelques années vous attraperez Alzheimer et il sera trop tard. Mais vous en faites pas, Sosa et moi on a les épaules larges, on sera encore là pour payer vos retraites.

S.T. Roy, Contributeur
S.T. sur Noisey | S.T. sur Twitter


BIG L - « MVP »
Deuxième meilleure utilisation du sample de « Stay With Me » de DeBarge derrière « One More Chance » de Biggie et deuxième meilleur morceau du seul album de Big L Lifestylez ov da Poor and Dangerous derrière « Put It On ». Dédicacé à tous ceux qui se souviennent de la fois où les Magic d'Orlando ont tué les Bulls de Jordan 4-2 en demi-finale de conférence avant de se faire sweeper par les Rockets – et à tous les deuxièmes de l'histoire de l'humanité. #PennyHardaway #1995 #neverforget
Julien

Julien Morel, Rédacteur en chef de VICE
Julien sur Noisey


MJ COLE – « Volcano Riddim »
14 juin 1998, 18,9 secondes de la fin du game 6. Tout est toxique, sauf MJ

Loïg Hascoat, Contributeur activateur
Loïg sur Noisey | Loïg sur Twitter


MOSSDA feat. HANNIBAL STONE – « Padig »
Si j’en crois mes calculs et le compteur de lectures d’iTunes, Mossda est le rappeur français que j’ai le plus écouté ces trois dernières années. En faisant la liste de ses featurings je me suis rendu compte que je n’avais jamais entendu personne capable de se hisser à son niveau : faire une collab avec Mossda c’est comme plonger dans un bassin de piranhas en espérant s’en sortir sans trop de casse. Ce morceau avec Hannibal Stone est la seule exception à cette règle : quand j’écoute le premier couplet j’ai l’impression d’être téléporté dans un monde parallèle plongé dans une nuit permanente, une planète maudite sillonnée par des escadrons de la mort qui roulent à travers des charniers en flammes, un univers alternatif corrompu par la haine où Michael Jordan jouerait au CSP et où tous les enfants participeraient à des sorties scolaires au Grenelle des armes lourdes. Ce track me rappelle l’époque où Kaaris prenait encore la peine d’écrire des punchlines aussi brutales que sophistiquées, mais en même temps je ne vois pas l’intérêt de céder à la nostalgie à une époque où l'on peut surement trouver des tutoriels sur YouTube pour apprendre à jongler avec des machettes en écoutant du rap du 91.

Monsieur Bisou, Contributeur
Bisou sur VICE


VIRGO FOUR - « Look Into Your Eyes »
Quand on pense à Chicago, on pense aux lacs, au vent qui semble y souffler en permanence, à quelques musées et spécialités culinaires… Et on pense à Kanye West, aux Chicago Bulls et à la house. Pas envie de gonfler tout le monde avec Frankie Knuckles et Larry Heard, ça va les génies. Mais Virgo Four ? Pour des raisons obscures, le duo n’a jamais réussi à percer à Chicago et les morceaux qu’ils ont produits entre 1984 et 1990 n’ont jamais été publiés jusqu’à ce que Rush Hour les sorte en 2011. Alors merci Rush Hour, merci Chicago et merci Virgo Four.

Antoine Rough, Contributeur
Antoine sur Noisey | Antoine sur Twitter

À vendredi prochain. D'ici-là, suivez-nous sur Facebook, sur Twitter et sur Spotify aussi tant que vous y êtes.