Reviews

Cum On Feel The Noisey : les trucs qu'on a écoutés cette semaine

Grave Pleasures, Enkindel, +HIRS+, Maurane, Lunatic, Fukushima, XKAP, Goatsnake, Dinosaur Jr., Mötley Crüe et quelques autres.

par Noisey Staff
02 Octobre 2015, 2:45pm


Tous les trucs qu'on a écoutés cette semaine, au bureau, dans les couloirs du métro ou ailleurs.

GRAVE PLEASURES - Dreamcrash
Il y a pile une semaine, j'ai croisé Emmanuelle Béart dans le Marais, à bord d'une voiture grise. Elle riait de bon coeur, sans retenue aucune. 10 jours à peine après le décès de son père. Tirez-en les conclusions que vous voudrez. Grave Pleasures, eux, en auraient sans doute fait un morceau. Qu'ils auraient probablement baptisé « Hypnocrisis In The Vortex Of A Bloodless Moon ». Et qui aurait largement eu sa place sur Dreamcrash, un disque riche en haine, romance et jeux de mots hypothétiques, disponible depuis ce matin et tellement bon qu'il aurait pu sortir sur Roadrunner à l'automne 1993, soit pile après Bloody Kisses de Type O Negative et juste avant River Runs Red de Life Of Agony.

Lelo Jimmy Batista, Rédacteur en chef
Lelo sur Noisey | Lelo sur Twitter


ENKINDEL - Some Assembly Required
Please listen to my emo.

Rod Glacial, Rédacteur
Rod sur Noisey | Rod sur Twitter


SLAYER - « Cast The First Stone »
« Ce groupe appelé 'Slayer' qui joue des reprises de Slayer ». C'est comme ça que j'appelle Slayer ces derniers temps, de concert avec quelques vieux fans déçus. Ce qui ne m'a pas empêché d'acheter leur dernier album dans une grosse enseigne où en principe je ne fous plus jamais les pieds, de payer ma « Repentless strictly limited 12-inch sized box » au prix fort, comme un con de hardos, tout en pensant que mon mec préféré chez Slayer était et restera Jeff Hanneman, et de ressentir la même émotion que lorsque j'avais racheté de la main à la main le maxi « Haunting The Chapel » à un mec à la sortie du bahut ou de que j'avais chopé Reign In Blood à sa sortie pendant des vacances de la Toussaint, alors que je traînais ma virginité en séjour linguistique en Angleterre. Fidélité, tu es solide telle le granit. Que celui qui me jette la première pierre le paie avec son sang.

Guillaume Gwardeath, Contributeur
Guillaume sur Noisey | Guillaume sur Twitter


LIL WAYNE - « Feel Like Dying » (Flying Lotus Remix)
Je ferais bien du Quad les cheveux dans le vent, tiens.

Adrien Durand, Contributeur
Adrien sur Noisey | Adrien sur Twitter


RAMONES - « I Wanna Be Sedated »
BANGS (LESTER), np. : personnage haut en couleur, au comportement parfois erratique, qui a multiplié les addictions, les scandales, les articles écrits sur un coin de table, les longues nuits blanches à se défoncer dans les loges des artistes, et les changements d'avis légendaires. Adulé pour les mêmes raisons (son style, son attitude) par des types grisâtres qui remuent à peine un sourcil en concert, rentrent à vingt-deux heures en pensant du mal de tout le monde, et ne changent jamais d'avis sur rien.

Pierre Jouan, Contributeur
Pierre sur Noisey


ERYKAH BADUH - « But U Caint Use My Phone »
On ne saura jamais si Erykah Badu et Drake ont vraiment discuté du sens de l’amour autour d’un thé comme dans « Days in the East ». Ce qui est certain c’est que cette cover de « Hot Line Bling » de Drake est bien meilleur que l’originale. Les congas en plein milieu du morceau, la phase voicemail : « People asking for free tickets even though they know she don’t fuck with you like that ». Cette version fait 7 minutes, et la déesse l’a co-écrit avec son fils 7 Benjamin (qu’elle a eu avec Andre 3000). Je pige même pas pourquoi je me retrouve à expliquer qu’un morceau de Badu tue.

Christelle Oyiri, Contributrice
Christelle sur Noisey | Christelle sur Twitter


DOC GYNECO – « L’Homme qui ne valait pas dix centimes »
Avant la sortie d’une nouvelle reprise daubesque - comme ça a été le cas pour « Dans ma rue » - profitons un peu de l’originale.

Salim Jawad, Contributeur
Salim sur Noisey | Salim sur Twitter


+HIRS+ - « Fuck everything »
Y'a une boîte à rythme, c'est un duo composé d'une meuf au chant qui se trémousse de façon aléatoire et d'un guitariste barbu et mystérieux qui joue dos au public... Je comprends pas, y'a pourtant tout. Vous branlez quoi là, chez Colette ?

Iris de Saint-Aubin d’Aubigny, Contributeur
Iris sur Noisey


THE DREAM ACADEMY - « Please, please, please let me get what I want »
C'est les Nuits Blanches demain, si jamais l'envie vous prend d'affronter votre pire crainte en fixant un tableau pointilliste qui vous fera réaliser à quel point l'existence est vide de sens.

Julie Le Baron, Rédactrice en chef web de VICE
Julie sur VICE | Julie sur Twitter


DOMINA -« Got My Soul »

La scène se passe dans cette baraque. Je porte un chapeau en cuir. Je m’en fous. Dans ce monde-là, je baigne dans la coke, j’ai tué mon ex-femme et m’en suis sorti avec deux trois billets bien placés. Ce morceau enveloppe la jungle de ma demeure d’une atmosphère de fin de soirée éternelle. Dans mon Los Angeles 1984, il est tout le temps 6h30 du matin. Le soleil n’en finit pas de se lever. Des corps nus malhabiles déambulent. C’est vraiment dommage que j'aie dit NON aux drogues parce que je m'imagine vraiment bien mourir d’une overdose dans ce contexte.

Pierre Berthelot-Kleck, Rédacteur en chef de The Creators Project
Pierre sur TCP


XKAP-« Munchies »
Bienvenue dans la nouvelle chronique de MUNCHIES sur Noisey ! Chaque semaine, nous tenterons de vous apporter un éclairage sur la musique contemporaine avec notre expertise food. Pour inaugurer cette rubrique, lumière sur le tube issu de la dernière mixtape du rappeur XKAP : une balade résolument gourmande (et complètement déjantée !) dans les rues de la capitale, le tout sur fond de beat aux sonorités trap. Bon appétit et pensez à faire un tour sur notre page Myspace !

Léo Bourdin, Rédacteur en chef de Munchies
Léo sur Twitter


MAURANE -« Moi l'argent toi jeune »
« L'histoire est un peu triste, mais t'en fais pas ptit bonhomme ». Ce single de Maurane est sorti en 1985 sur le label Saravah, entre autres connu pour les disques de Brigitte Fontaine, Areski et Jacques Higelin. La chanteuse belge se faisait appeler alors Claude Maurane, son vrai patronyme étant Claudine Luypaerts. Toujours est-il que ce titre (et son double jeu de mots MINABLE) porte haut les valeurs du courant « jazz-light scatté » de la mouvance French Boogie, dont Michel Jonasz est une sorte de parrain. L'année suivante, l'album Danser, toujours chez Saravah, sera pas mal non plus, avec « Le Boogie du Bagout » ou encore « T'as pas la pêche ». Ô, perles oubliées du sophistifunk à la française.

Etienne Menu, Animateur culturel
Etienne sur Noisey | Etienne sur Twitter


LUNATIC - Mauvais oeil
Mardi dernier, l'album ultime du rap français fêtait ses 15 ans. Je l'écoute donc en boucle depuis 4 jours.

Flamen Keuj, Contributeur
Flamen Keuj sur Noisey | Flamen Keuj sur Twitter




FUKUSHIMA - « Silence »
Voici Fukushima, les ex-U.X. Vileheads, composés eux-même d'ex-Regulations, d'ex-The Lost Patrol Band (avec un ex-Refused) et ex-DS-13 (avec un ex-Abhinanda). Tous sont plus ou moins signés sur le label Ny Våg. Et tous sans exception sont originaires d'Umeå, la ville de suède qui importe le plus de têtes d'amplis et qui consomme le moins de viande. Sur Terre.

Théo Pillaut, Contributeur
Théo sur Noisey | Théophile sur Twitter

SEVENTEEN AT THIS TIME - « No time to cry »
Avec un nom qui ne fera jamais vendre un mug, les parisiens de SATT ont tout pour plaire. Les esthètes en pleine descente percevront dans ce titre les déhanchés virulents de Katsuni. Les autres n'y verront que les heures les plus sombres de l'histoire de Cure. Et alors ? Rien. Juste une reprise des Sisters of Mercy.

Albert Potiron, Contributeur
Albert sur Noisey | Albert sur Twitter


THE MOTHMEN - « Mothman »
Qu'attendre d'un groupe formé à la fin des 70's par les futurs membres de Simply Red et The Durutti Column ? Pas de l'indie-pop pour snobinards, c'est certain. Réédité ces jours-ci par On-U Sound, Pay Attention! transpire le post-rock mal élevé et le dub enfumé. À l'image de ces 20 minutes reliant Manchester à Kingston.

Maxime Delcourt, Contributeur
Maxime sur Noisey


RVIVR – « Goodbyes »
Des punks sans déodorant mais pas sans mélodies de tueurs. Avec « Goodbyes », tiré de leur dernier EP Bicker and Breathe, RVIVR prouve qu’il est le groupe avec le ¼ de Latterman qui réussit le mieux. La preuve sur scène à Paris, au Gibus, mardi 6 octobre.

Braddy, Contributeur
Braddy sur Noisey


GRIM REAPER - « Liar »
La vie est une pute, et Steve Grimmet, le chanteur de Grim Reaper le savait bien. Une bonne fée en fin de tournée arriva les mains vides au-dessus du berceau, il faut dire que les maisons Dickinson et Halford étaient un plus haut dans la rue, et elle y avait déjà distribué la virtuosité vocale suprême et le charisme absolu. Quand elle se présenta devant les deux jumeaux braillards, il ne lui restait plus qu’une pincée de talent à offrir en partage, tout juste de quoi assurer à l’un des deux moutards une carrière honorable. Pour le malheur de Steve qui s’en vit privé au bénéfice de son frère Udo. Le lecteur avisé m’objectera qu’Udo apparaît dans les archives municipales de la bourgade allemande de Wuppertal en avril 52, à quoi nous répondrons que nos investigations se poursuivent pour élucider ce mystère (une enquête spéciale Noisey y sera consacrée avant la fin de l’année). Car les photos des deux laiderons parlent d’elles-mêmes. Alors que restait-il à Steve ? Une bonne choucroute capillaire (Udo exhibera sa calvitie sur les tournées d’Accept) et une voix d’abord touchante de fragilité (mais destinée à prendre de l’assurance) qu’il mettra au service de son groupe NWBHM quatre albums durant pour maudire un destin inique. Sur le titre suivant, sa voix un peu moins sur le fil du rasoir que d’habitude (normal pour un groupe de seconds couteaux me direz-vous) interpelle rageusement sa marraine la fée : « Menteuse ! »

Elodie Denis, Contributrice
Elodie sur Noisey


GOATSNAKE - « Another River To Cross »
Sur la pochette, une vieille église sudiste se soumet à une ambiance bleutée, un premier morceau qui débute avec des cœurs gospel et une guitare acoustique lancinante qui précède la déflagration d'un riff à la sauce Greg Anderson … Ce dernier Goatsnake est bien parti pour rester ma calotte de 2015.

Nicolas Milin, Contributeur
Nicolas sur Noisey


DINOSAUR JR. - « The Leper »
Ce qui est bien avec le premier album de Dinosaur Jr., c'est que c'est à la fois l'un des meilleurs disques de rock, de punk, de metal, de grunge, de country et de garage du monde, et c'est aussi mon disque préféré pour conduire, écrire, boire des cocktails au Tabasco, pleurer dans des bières au Picon, m'interroger sur l'héritage du chevènementisme, et m'accorder le droit de dire qu'un riff de guitare « défonce ».

Sébastien Chavigner, Contributeur
Sébastien sur Noisey | Sébastien sur Twitter


MÖTLEY CRÜE - « Looks That Kill »
Voilà 32 ans que Shout at the Devil est sorti, et jamais une blondasse peroxydée, sanglée et gavée aux pilules de bronzage n'aura été aussi désirable que Vince Neil sur cette scène en 1983. Et ce n'est ni la théorie des genres ni Beth Lynn qui diront le contraire.

Sarah Mandois, Stagiaire
Sarah sur Noisey | Sarah sur Twitter


À vendredi prochain. D'ici-là, suivez-nous sur Facebook, sur Twitter et sur Spotify aussi tant que vous y êtes.