FYI.

This story is over 5 years old.

Oozing Wound fait du thrash pour les gens qui n'aiment pas le thrash

Le trio de Chicago sort un nouvel album et poursuit sa mission : revigorer le metal en l'infectant de l'intérieur.
23.9.14

Photos : Sarah Cass

Oozing Wound défoncent clairement tout le monde en ce moment. Enfin, plus exactement, ils envoient tout le monde aux urgences après leur avoir filé de violentes démangeaisons purulentes. Un an à peine après leur premier album Retrash, le trio chicagoan enchaîne avec Earth Suck, toujours en mission pour revigorer le thrash metal - ou le tuer en l'infectant de l'intérieur.

Oozing Wound font en effet pas mal tache dans le milieu du thrash. Chez eux, pas de solo, pas de longues démonstrations. Le chanteur et guitariste Zack Weil et le bassiste Kevin Cribbin se contentent d'empiler les riffs comme des Dylan Carlson sous perfusion d'expresso. Pas de fixette sur les docteurs nazis et les serial killers non plus. Leurs paroles s'inspirent de Randy Newman et parlent de modeux accros au mercure, de ce que Joseph pense de cette traînée de Marie et des trucs auxquels réfléchit John Rambo dans Rambo IV. Earth Suck, qui sortira le 21 octobre sur Thrill Jockey. Il contient un morceau sludge épique de 7 minutes intitulé « When The Walls Fell ». C'est une référence à un épisode de Star Trek : Next Generation où Picard et son équipage rencontrent les Tamarians, des aliens avec des narines énormes et des bosses sur la tronche, qui parlent seulement avec des métaphores incompréhensibles. J'ai capté Zack Weil pour qu'il me parle de Earth Suck, de Randy Newman et de sa haine de Metallica.

Noisey :

D'où vient ce titre, Earth Suck ?

Publicité

Zack Well :

Je ne peux pas te dire quel moment weedé en particulier a mené à la création du concept de

Earth Suck

. Mais en gros, ça parle du fait d'être pris dans le torrent incessant de conneries qu'est la vie quotidienne, au sein duquel la Terre nous pousse de plus en plus. Quand on crève, on s'enterre encore plus profondément dans cette merde. Enfin, pas tout le temps. Aujourd'hui, tu peux mourir dans l'espace. C'est un peu plus

badass

.

Vous avez composé cet album différemment du premier ?
Pour ce qui est de l'écriture, non. Mais au lieu de l'enregistrer en un jour comme pour Retrash, on a profité du budget pour le faire en trois. Du coup, on a pu avoir le son qu'on voulait. À peu près. Ça nous a permis de souffler et aussi de faire des trucs encore plus chelous sur certains morceaux qui sont probablement les meilleurs de l'album.

Dans plusieurs interviews, vous parlez de votre amour pour Randy Newman, qui vous a donné envie d'écrire des morceaux sur différents personnages. Comment vous l'avez découvert et qu'est-ce qui vous a attiré dans son travail ?
J'aime bien sa technique d'écriture. Écrire à propos de ce que j'ai sur le coeur, ça me file la gerbe. C'est trop sincère pour moi. J'aime bien avoir un personnage à travers lequel m'exprimer. J'ai découvert Newman grâce à l'album Nilsson Sings Newman. Je sais, c'est choquant. Je pense qu'ils étaient faits l'un pour l'autre. C'est l'album que je préfère de Newman, ET de Nilsson.

John Peel a un jour dit qu'il trouvait dommage que les références politiques très fines de Napalm Death se perdaient dans les grognements du chanteur. C'est pas angoissant de se dire que les gens vont zapper tes textes parce que tu cries au lieu de chanter ?
Si j'écrivais mes paroles pour qu'elles soient entendues clairement, je ne les chanterais pas comme ça. La voix et les mots sont secondaires. Bon, j'essaie quand même de ne pas me foirer vocalement. Je donne plus de vie aux riffs, tu vois le truc ? Si quelqu'un nous aime assez pour en avoir quelque chose à foutre, il n'a qu'à lire l'insert, c'est plus ou moins fait pour ça. Ou bien ils peuvent télécharger les mp3 et se plaindre qu'ils pigent quedalle à ce que je raconte. Comme ils veulent.

Publicité

Les morceaux de thrash metal sont souvent bourrés de solos. Tu en fais assez peu. Pourquoi ? Tu n'y arrives pas ou c'est un choix ?
Euh, j'arrive à jouer de bons riffs, mais j'ai jamais été très fort en lead. C'est un langage différent pour moi. Je peux jouer deux-trois trucs, que ça soit des solos de rock classique ou quoi. Mais j'en ai pas spécialement envie. Je n'aimais déjà pas ça quand j'étais jeune, alors aujourd'hui on peut dire que je m'en méga-branle.

Vous êtes signés sur Thrill Jockey, qui ne sont pas vraiment branchés metal en temps normal. Oozing Wound, c'est du thrash pour les gens qui n' aiment pas le thrash ?
Peut-être bien. Je pense qu'il y a une flopée de gens qui aiment le metal, surtout celui des années 80, mais qui ne sont pas fans de la culture qui va avec. On ne se la joue pas et on ne raconte pas de conneries, peut-être que ça botte les gens. Le metal, même quand ce sont des meufs qui en jouent, reste un truc ultra masculin. Nous, on veut se marrer. J'etends beaucoup trop de mecs du metal crier à quelqu'un point ils se détestent eux-mêmes.

Tu as dit qu'Oozing Wound était l'opposé totale du Metallica actuel. Tu penses quoi de Lulu, leur collaboration avec Lou Reed ?
Qu'est ce que tu peux dire à propos de cet album qui lui rende justice ? Les gens disent de l'album Third/Sister Lovers de Big Star qu'il représentait le son d'un groupe en pleine désintégration, mais ça… Ce tas de merde. Je n'arrive même pas à y croire. « I AM THE TABLE ! » - comment Lou Reed a pu claquer après avoir pondu un truc pareil ? La vie est un long pet, voilà ce que ça veut dire. Au-delà de ça, tu as entendu ce truc, « Lords Of Summer » ? Putain de bordel de merde. Atroce, atroce, atroce. Même quand ils ont l'impression de déchirer, ils font la pire daube possible.

Si Oozing Wound pouvait collaborer sur un opéra-rock avec n'importe quelle légende, passée ou présente, vous choisiriez qui ? Quel serait le concept ?
Nirvana ! Mais il y autre chose, pourquoi on le ferait ? Je veux dire, évidemment on ne pourrait pas refuser mais je ne peux pas imaginer une pire façon de ruiner une légende où j'ai puisé mon inspiration qu'en insérant une partie de moi dedans. Même Matt Pike (Sleep, High on Fire), qui est le seul mec du metal actuel qui m'intéresse, qu'est ce que je foutrais avec lui ? J'essaierai de ne pas trop craindre ? Si Bowie est OK, je le ferai également. Ça pourrait être le secret du Ooze. Tu as déjà fait une recherche Google en tapant « Oozing Wound » ?
Ouais, c'est dégueulasse. J.R. Moores est en ce moment même en train de supprimer son historique récent. Il est sur Twitter - @spinal_bap