FYI.

This story is over 5 years old.

On a invité Black Bananas au Point Ephémère histoire de ne pas se laisser aller

Vu que vous êtes normalement remis de notre anniversaire de la semaine dernière, on remet ça le 12 novembre avec le groupe le plus cool du Système Solaire.
28 octobre 2014, 2:15pm

Légende ultime de l'underground U.S, Jennifer Herrema mérite un respect éternel et sans limites. Fondatrice - à 16 ans seulement - du groupe indie Royal Trux (allégrement pompé par une flopée d'ersatz comme The Kills), elle a grosso modo fait tout ce qui compose les wet dreams des rockstars d'aujourd'hui, 20 ans avant eux: être le premier mannequin «heroin chic» de Calvin Klein, survivre à une consommation herculéenne de drogues en tout genre, enregistrer des albums lo-fi absolument mortels, signer sur un gros label avant de leur dire d'aller se faire foutre, porter des doudounes North Face et se décolorer les sourcils.

Royal Trux est par la suite devenu RTX, qui s'est lui-même métamorphosé, en 2012, en Black Bananas, groupe protéiforme qui a condensé chaque pan de la coolitude américaine en seulement deux albums - capables de déclencher en vous un flot d'émotions allant de la joie la plus pure à la sensation d'avoir été téléporté dans GTA San Andreas, en passant par la jalousie admirative, puisqu'il vous sera en effet impossible de rivaliser avec le

raffinement stylistique

du guitariste Brian McKinley, capable de se trimballer à la fois avec des santiags en peau de serpent et une

guitare en peau de serpent

sans avoir l'air d'un mongol fini. Leur mélange de funk weedé et de hard rock taillé pour l'escalade sans équipement viendra tranquillement défoncer le Point Éphémère dans quelques jours dans le cadre d'une

nouvelle soirée Noisey

, pour laquelle

on vous fait évidemment gagner des places mais aussi des T-shirts (eh ouais), juste ici

.