Belgique

Les Pièces de l'Espoir : une pièce de 2 euros mise en circulation pour attirer l'attention sur les enfants disparus

Afin d'alerter l'opinion sur le sort des enfants disparus, l'organisation belge Child Focus a créé une pièce de 2 euros spéciale sur laquelle le visage d'un enfant disparu remplace celui du roi de Belgique côté face.
10 juin 2016, 5:05pm
Photo via Pièce de l'Espoir

Cet article est d'abord paru sur VICE Netherlands


Liam Vanden Branden avait deux ans quand il a disparu le 3 mai 1996dans la ville de Malines en Belgique. Cet enfant jouait dans la maison de sa grand-mère, sans surveillance pendant au maximum 15 minutes. Quand la grand-mère a découvert que la porte d'entrée était ouverte, Liam avait déjà disparu. D'importantes recherches ont été lancées, mais impossible de le retrouver l'enfant. Vingt ans plus tard, il n'y a toujours aucune trace de Liam

250 000 enfants disparaissent en Europe chaque année. Un enfant disparaît toutes les deux minutes. La plupart fuguent, sont enlevés par l'un de leurs parents, ou disparaissent alors qu'ils tentent de trouver refuge en Europe. D'autres disparaissent aussi alors qu'ils séjournent dans des camps de réfugiés.

Afin d'alerter l'opinion sur le sort de ces enfants, l'organisation belge Child Focus a créé la Pièce de l'Espoir. Une pièce de 2 euros spéciale, créée en collaboration avec la Banque nationale de Belgique. Plus d'un million de pièces ont été frappées. Elles peuvent être utilisées de partout en Europe. Au lieu d'avoir le roi de Belgique sur la face de la pièce, il y a le visage de Liam. Le but avancé par les personnes à l'origine du projet, est de sensibiliser les Européens eu problème des enfants disparus.

VICE a rencontré Dirk Vanden Brander, le père de Liam, pour parler de son fils et de cette nouvelle campagne.

Vingt ans après, quel est votre rapport à la disparition de Liam ? Y pensez vous chaque jour ?

Pas vraiment. Je siège au directoire de Child Focus, donc je m'occupe de beaucoup d'enfants disparus. Mais la recherche de mon fils ne m'occupe pas tous les jours. Si de nouveaux indices émergent, les enquêteurs vont se pencher dessus. Vous ne pouvez pas faire grand-chose d'autre en tant que parent. Ce que je fais, c'est réexaminer tous les documents du dossier. Peut-être qu'on a loupé un indice, ou qu'on aurait dû vérifier deux fois un aspect du dossier. Je ne m'occupe pas de l'enquête, mais si je trouve quelque chose, les enquêteurs y jetteront un oeil.

Avec cette campagne [Pièces de l'espoir], tout le monde reparle de notre histoire, mais après toutes ces années cela ne m'affecte plus trop. Je suis vraiment heureux de voir toute cette attention. Si on ne fait rien, rien n'avancera jamais.

Est-ce que vous avez une idée de ce qui a pu arriver à votre fils ?

J'ai toujours été persuadé que quelqu'un l'avait enlevé, mais je n'ai aucun moyen de le prouver. Les personnes qui ont mené l'enquête ont toujours dit qu'il était sans doute tombé dans l'eau près de la maison, mais ils n'ont pas de preuves non plus.

Qu'est-ce que vous pensez de cette pièce avec le visage de votre fils gravé dessus ?

C'est un grand honneur et une belle faveur. Je suis conscient du fait que cela représente quelque chose de grand. Quand on m'a demandé s'ils pouvaient utiliser la photo de mon fils pour la pièce, je n'ai pas hésité une seconde. Le cas de mon fils a largement été couvert par les médias au cours des vingt dernières années, et je les remercie pour ça. À chaque fois que j'ai raconté mon histoire à un média, quand ils me demandaient de prendre une photo de moi pour l'article, je leur répondais « Prenez plutôt une photo de mon fils ». Après tout c'est lui que l'on cherche.

Est-ce que vous espérez que cette pièce va vous permettre d'avoir de nouvelles informations sur votre fils ?

Si c'est le cas, cela serait formidable Si cela n'arrive pas c'est dommage, mais on ne peut rien y faire. À nouveau, si vous n'essayez pas, vous n'arriverez à rien. De plus, cette pièce n'est pas juste pour Liam, mais pour tous les enfants disparus en Europe.

Est-ce que vous perdez parfois l'espoir de revoir un jour votre fils ?

Le moment où vous abandonnez, vous fermez le livre de sa disparition. Je ne peux pas fermer ce livre parce que je ne sais pas ce qui s'est passé. Tant que je ne saurais pas, je ne perdrais jamais espoir de serrer sa main et de le serrer dans mes bras.


Visitez le site de la_ Pièce de l'Espoir_ __pour plus d'informations sur la campagne.

Note de la rédaction : VICE Netherlands a participé à cette campagne.