FYI.

This story is over 5 years old.

Vice Blog

Gandhi était un queutard en puissance

13.4.10

Gandhi est la figure intouchable par excellence. C'est plus ou moins comme ça depuis toujours, citer Gandhi pour personnage historique préféré c'est un peu pété, mais l'insulter c'est être un connard. Sauf qu'on vient de découvrir que Gandhi ne mérite peut-être pas tant que ça son auréole de mec qu'aucun vice n'aurait jamais atteint.

Une biographie a récemment mis en lumière le versant sexuel de la vie de Monsieur Parfait. Jad Adams a fouillé dans les archives de Gandhi. L'idée, c'était de déterrer des détails savoureux sur la vie sexuelle du chauve souriant à lunettes rondes. Des détails hyper occultés à l'époque, pour la construction de son mythe. Apparemment ça a marché. Gandhi est la figure publique la plus healthy du monde.

Publicité

Au début de son bouquin, Jad Adams explique que Gandhi était passionnément en train de faire l'amour à sa femme, quand son père a rendu son dernier souffle. Du coup, le Mahâtma a associé l'acte sexuel à la mort, et a donc immédiatement fait voeux de chasteté pour le reste de sa vie. S'ensuit la philosophie ascétique qu'on connaît.

Sauf que renoncer au plaisir de la chair n'était pas si facile, et à l'époque certaines personnes de son entourage dénonçaient déjà des écarts : Gandhi s'autorisait quelques petits arrangements avec son propre règlement, dormait et se lavait nu avec des femmes nues autour de lui.

"Quand elle prenait son bain avec moi, je gardais les yeux fermés. Impossible de savoir si elle était complètement nue ou si elle avait gardé ses sous-vêtements. Je pouvais seulement dire, au bruit que faisait l'eau, qu'elle se savonnait le corps"

(Erotique, non ?)

Le mec a même carrément réinventé le concept de brahmachari : tout est possible, si dépourvu d'intention sexuelle. Etre capable de rester allongé à côté de femmes nues sans ressentir aucune excitation sexuelle en fait partie. Tiens, il mentionne aussi le bain froid comme solution pour couper court à toute turgescence inopinée. Ingénieux.

"Celui qui conserve ses fluides vitaux se voit pourvu d'une force inouï"

C'est pas sympa de parler sur le dos des personnes décédées, qui ne peuvent rien faire à part se retourner dans leurs tombes. Mais désolé, 1. ça marche pas avec Gandhi, il a été incinéré. 2. je pars du principe que puisqu'il est mort en 1948, on a le droit. Comme les oeuvres d'art qui tombent dans le domaine public après un certain nombre d'années.