faits divers

Un astronaute a découvert un trésor sous-marin depuis l’espace et l’a caché jusque sur son lit de mort

Dans le cadre du programme de Mercury Seven, l’un des sept premiers astronautes américains, Gordon Cooper, a effectué un vol spatial record de 34 heures à bord de Faith 7 en 1963. Sa mission était de repérer des sites nucléaires. Presque immobile en apesa
21.4.17

Au cours du vol, son équipement a détecté des ombres dans la mer des Caraïbes, qui n'étaient évidemment pas des sites nucléaires. Deux et deux font quatre : des épaves le long de l'itinéraire des marchands espagnols? Il devait s'y trouver un trésor.

Puis, Cooper a amerri dans le Pacifique et n'a jamais parlé à personne de cette observation, ni à la NASA ni au département de la Défense. Mais, à l'étroit dans sa capsule à peine plus grande que lui, il avait pris des notes.

Publicité

Cooper a gardé son secret pendant 40 ans. Juste avant sa mort en 2004, il en a parlé au chasseur de trésor Darrell Miklos, avec qui il était devenu ami de nombreuses années auparavant. Miklos et sa sœur exploraient les fonds marins à la recherche de débris des propulseurs de la navette spatiale. « Nous étions tous les deux des explorateurs », dit-il.

Miklos a donc contacté le studio de production indépendant de téléréalité Ample ainsi qu'Amblin Television, une société de Steven Spielberg, pour réaliser une série télé sur des voyages d'exploration nommée Cooper's Treasure. La première a été diffusée à Discovery le 18 avril dernier.

Le concept de l'émission est de mettre en relation plusieurs générations d'explorateurs, de l'époque coloniale à aujourd'hui. Bien que les producteurs n'aient aucun lien avec la NASA, la série insiste les efforts herculéens déployés pour aller dans l'espace et les bénéfices de l'exploration spatiale.

Avant tout, Miklos a dû bien s'entourer. C'est la raison de l'entrée en scène de l'ingénieur de la McDonnell Aircraft Corporation, Jerry Roberts. Avec ses collègues Bob Shepp et Earl Robb, il a conçu les systèmes des capsules spatiales Mercury et Gemini. « On a retiré l'ogive nucléaire d'un missile et on l'a remplacée par une capsule spatiale, ni plus ni moins, explique Jerry Roberts. »

L'espace dans la capsule était si limité que les astronautes, qui ne pouvaient pas mesurer plus de 5 pieds 11, ne pouvaient bouger les pieds. Jerry Roberts a collaboré étroitement avec Gordon Cooper pendant la mission. Selon lui, l'astronaute ne baissait jamais les bras et avait une vision surnaturelle. On disait qu'elle égalait celle du légendaire pilote Chuck Yeager et il est possible selon l'ingénieur qu'il ait effectivement vu ce qu'il a dit avoir vu.

Gordon Cooper était le plus jeune des sept premiers astronautes et peut-être le plus casse-cou. « Gordo dormait sur un missile rempli de carburant et ça ne l'inquiétait pas du tout, raconte Roberts. Les autres, leur rythme cardiaque s'accélérait au décollage. Pas celui de Gordo. » Il est mort en 2004 après une longue bataille contre la maladie de Parkinson. Pour cet astronaute fougueux et en grande forme physique, perdre la maîtrise de son corps et de son esprit a été une torture.

Avant de se lancer avec les indications de Gordon Cooper en main, Miklos et son équipe ne savaient pas si elles les mèneraient à quelque chose. Toutefois, pour l'instant, c'est cinq en cinq : aux cinq premières coordonnées que l'astronaute a laissées, il y avait chaque fois une épave. Il n'en reste qu'un peu plus d'une centaine.