Publicité
Motherboard

L'Unreal Tournament Kid est devenu rappeur

Autoproclamé "vrai gangster", l'ancien destructeur de matériel informatique vient de lâcher un morceau intitulé "Vous allez faire quoi ?".

par Motherboard Staff
13 Novembre 2017, 11:50am

Cette news est initialement parue sur Noisey Allemagne.

C’est une vidéo qu’on n’oublie pas. Un gamin bien en chair hurle en Allemand sur son ordinateur : "Ich will Unreal Tournament spielen !" ("Je veux jouer à Unreal Tournament !") tout en détruisant son clavier dans un accès de rage qui aura fait frémir les plus bagarreurs d'entre nous.

L’Unreal Tournament Kid est sans doute la première vidéo virale d’origine allemande. Quand elle a surgi du web, en 2004, YouTube n’existait même pas. À l’époque, ce genre d’images ne circulait même pas nécessairement via des liens hypertexte : on les apercevait pendant des soirées LAN, entre deux échanges de mp3 et de films plus ou moins tout public.

Les temps ont changé. L’ère MySpace est passée en un instant et YouTube est devenue la plus grosse plate-forme vidéo du monde. La plupart d’entre nous disposons d’une connexion haut débit et d’un smartphone. Manifestement, l’UTK a survécu à tous ces changements : le 19 octobre dernier, l’Allemand a fait son grand retour sous le nom Hercules Beatz avec un morceau intitulé "Was willst du tun" ("Vous allez faire quoi"), une référence à la vidéo qui l’a rendu célèbre.

Dire que notre héros s’est transformé serait faire un euphémisme. Le petit garçon replet est devenu bodybuilder : à 26 ans, il mesure 2 mètres et pèse 110 kilos. Côté passe-temps, il a laissé tomber la destruction de matériel informatique pour rapper sur ses propres beats. Côté technique, on ne va pas vous mentir, c’est moyen. Par contre, les paroles et les contenu du clip en disent long sur la vie post-viralité.

Le jeune homme aurait gagné 3 000 euros grâce à sa vidéo mythique. Dérisoire aujourd’hui, impressionnant au milieu des années 2000. Malheureusement, cet argent lui a beaucoup coûté. "J’ai fait beaucoup de merde, je voulais être seul, j’ai changé mon apparence pour ne plus être pris pour cible", lance-t-il dans Was willst du tun. On l’a déjà dit, le changement est réussi : l’ancienne victime de harcèlement est devenue une montagne de chair qui lève 250 kilos.

Hercules Beatz ne regrette pas le moins du monde son passé de « vrai gangster ». Dans la description de sa vidéo, il explique :

Si je n’avais pas eu l’impression d’être une blague ambulante, je n’aurais peut-être jamais pris la peine de m’investir dans quoi que ce soit. J’aurais pu devenir un gros tas qui traîne sur Internet en mangeant des chips.

Dans une autre vidéo, il lance un appel aux rappeurs au style "agressif et antisocial" comme Omik K, Bushido ou Kollegah et aux chanteurs : contactez-moi et faisons quelque chose ensemble. L’objectif : rien de moins que le haut du classement des meilleures ventes. Force à lui.