Culture

Les artistes sous le radar à découvrir avant leur passage à Osheaga

Le festival le plus attendu de l’été vient de dévoiler sa programmation, remplie de bijoux underground. Voici ceux à intégrer à votre rotation musicale au plus vite.
26.3.19
Screen Shot 2019-03-26 at 5

Un peu plus tard qu’à l’habitude, le festival montréalais de musique et d’arts Osheaga a ce matin dévoilé sa programmation. En plus, on apprend que le festival retourne cette année sur son légendaire site d’origine, qui était en réfection durant les deux dernières éditions. Encore une fois, les programmateurs de chez Evenko ont mis le paquet, en faisant venir J Balvin, Childish Gambino, Tame Impala, Interpol et même The Chemical Brothers.

Publicité

Mais, comme ils le font souvent, les gens derrière le festival se sont aussi gâtés en incluant dans le line-up tout plein d’artistes underground, question de faire découvrir du nouveau aux quelque 135 000 spectateurs. Et il y en a pour tous les goûts : du rap à l’électro, en passant par le rock psychédélique. Voici donc une liste des artistes underground à ne pas manquer à Osheaga cet été.

Taylor Bennett

Ce chanteur-rappeur de Chicago est peut-être un peu victime du succès de son grand frère, Chance the Rapper, et vit un peu dans son ombre. Pourtant, il possède autant de talent, et il est clair que leurs inspirations viennent du même endroit. Un peu plus posé et moins porté vers le gospel, Taylor a sorti en 2017 Restoration of an American Idol, un excellent album passé sous le radar, qui comptait des collaborations avec Mike Will Made It, Lil Yachty et, bien entendu, Chance.

Le son édifiant et ensoleillé de Taylor se prêtera sans doute parfaitement au retour d’Osheaga sur son ancien site.

Rosalía

Rosalía, c’est une jeune chanteuse espagnole de 25 ans qui est en ce moment la coqueluche de la musique urbaine latine. Mêlant flamenco moderne, R’n’B et électronique, elle a vraiment tout pour plaire sur le plan musical. Ses collaborations avec Pharrell et James Blake l’ont entre autres fait connaître au public anglo-saxon, et son album El mal querer, sorti en novembre dernier, a fait exploser sa réputation. Bien qu’elle soit encensée par la critique, elle reste moins connue du grand public.

Publicité

De la musique sensuelle, sensible et excitante qui réchauffe l’esprit.

Fontaines D.C.

Je dois avouer que j’étais étonné de voir les Dublinois de Fontaines D.C. dans la programmation. À mi-chemin entre IDLES et The Strokes, le groupe a un vibe je-m’en-foutiste qui crée un charme et un magnétisme indéniable.

Le groupe se forge une belle réputation à l’international, faisant des tournées de festivals, avant même d’avoir sorti un album. Heureusement, ça change bientôt, parce que Dogrel sort le 12 avril prochain, chez Partisan Records. Pour les fans de rock new wave abrasif.

Naya Ali

Naya Ali est la première rappeuse solo montréalaise à fouler la scène d’Osheaga, et je crois qu’il était temps. Née en Éthiopie et élevée à Montréal, Ali représente magnifiquement bien le son de sa ville, capable d’être aussi agressive que posée et introspective.

Son premier album, Higher Self, sorti en novembre dernier chez Coyote Records, a beaucoup fait parler, avec ses beats et son flow hors du commun. Clairement, Naya Ali ne fait que commencer, et on est à 100 % there for it!

Radiant Baby

Je vous avais parlé du producteur et chanteur montréalais Radiant Baby en 2017, alors qu’il s’apprêtait à recevoir son doctorat et à sortir son premier album. En février, il sortait un deuxième opus, Restless, où il plonge encore plus intensément dans l’inspiration new wave et disco des 80s, avec de belles petites passes de saxophone.

Publicité

La rumeur court qu’il prépare en ce moment un nouveau concept live, avec un groupe complet.

Nastia

La DJ et productrice Nastia est tombée amoureuse de la musique lorsqu’elle était encore enfant, dans son village natal de l’Ukraine rurale, après avoir acheté le CD de la bande-son de La Matrice. La frénésie du film d’action culte se transmet clairement dans les sets de Nastia, qui a tout cassé avec sa légendaire performance au Boiler Room à Liège l’an dernier.

De la techno agressive, incisive et imprévisible qui file à toute allure. Pour ceux qui aiment la vitesse et les sons éclectiques.

Billy Eff est sur internet ici et .