architecture

Le mur de Donald Trump sera rose

Parce que quitte à avoir un mur, ce studio de design mexicain aimerait autant qu’il ait de la gueule.
20.10.16
Toutes les images sont d'Estudio 3.14 via

La campagne pour la présidence américaine de Donald Trump fait couler beaucoup d’encre, mais parmi toutes les absurdités que le candidat républicain a proférées, il y en a une qui a bondir un paquet de gens : son soi-disant projet de mur sur la frontière entre les États-Unis et le Mexique, que le magnat de l’immobilier voudrait en plus facturer à l’État mexicain. Des tas de gens l’ont traité de fou, beaucoup se sont scandalisé, d’autres ont levé les yeux au ciel et certains ne l’ont pas pris au sérieux. D’autres encore, ont décidé de le prendre au mot pour mieux le ridiculiser.

Publicité

C’est le cas d’un studio de design mexicain, Estudio 3.14, qui a proposé, via le site DesignBoom, sa vision dudit mur. Ils l’ont ainsi imaginé rose fuchsia, en référence aux murs bariolés du célèbre architecte mexicain Luis Barragán, mais surtout ils ont pensé malin : pourquoi ne pas en profiter pour parquer tous ces sans-papiers mexicains ? Un seul — gigantesque — bâtiment mais deux fonctions : celui de mur-frontière mais aussi de prison. Avec une capacité d’accueil de 11 millions de personnes. Pratique.

Le studio a pensé à tout puisqu’il a prévu que le travail fourni par les immigrants, mis au labeur jour et nuit, permettrait d’auto-financer le mur-prison en à peine 16 ans. « En tant qu’architectes et designers, nous avons la capacité d’imaginer et d’interpréter ce que Trump dit, et nous sommes convaincus que si pouvons le faire voir aux gens, ils peuvent apprécier ses propos et la perversité de sa proposition », a expliqué le studio à DesignBoom.

On vous laisse voir ça ci-dessous :

Via DesignBoom