Sports

Les volleyeurs français sont en mission olympique

Les Bleus disputent un tournoi de qualification olympique immensément relevé.
06 janvier 2016, 10:40am

L'équipe de France de volley joue une grande partie de sa saison 2016 en Allemagne, à l'occasion du tournoi de qualification olympique qui se déroule à Berlin. Les Bleus vont enchaîner cinq matches en cinq jours pour tenter de décrocher leur ticket pour les Jeux Olympiques de Rio au Brésil.

Une cadence infernale à laquelle il faut ajouter un niveau hallucinant au regard des équipes présentes : la Russie, championne olympique en titre, la Pologne, vainqueur du Mondial 2014, et la France, bien sûr, qui a réalisé une année 2015 de malade en remportant la Ligue mondiale et l'Euro. La folie, ce sont déjà les JO avant l'heure.

A lire aussi : L'équipe de France de volley c'est un peu notre bande de potes

On est tenté de penser que c'est mission impossible. Mais on regarde dans le rétro et on reprend confiance en se disant que, dorénavant, plus rien n'est impossible pour la bande à Earvin Ngapeth. Souvenez-vous : lorsque Laurent Tillie prend les rênes de la sélection en juillet 2012, le volley français baisse la tête. Une piètre 21e place mondiale et des absences récurrentes lors des grandes compétitions internationales. Et puis, petit à petit, dans le sillage de l'hallucinant Ngapeth, l'équipe de France, n'a plus fait ricaner et s'est mise à faire peur : une cinquième place à l'Euro 2013, une quatrième place lors du championnat du monde un an plus tard et la Ligue mondiale et l'Euro remportés en 2015.

« Lundi, nous avons eu un grand brainstorming avec les joueurs au cours duquel eux-mêmes ont exprimé des idées fortes : oublier l'enjeu, rester confiants et accepter de mal jouer pour gagner. Cela signifie qu'ils sont prêts », a prévenu Laurent Tillie sur le site de la Fédération. Les Français débutent leur mission ce mercredi face à la Russie, avant de s'attaquer à la Finlande et à la Bulgarie. Si tout se passe bien, ils joueront une demi-finale samedi avant, on l'espère vraiment, la finale de dimanche.